L’édification de l’Algérie nouvelle basée sur le partenariat avec la société civile

Publié le : samedi, 17 octobre 2020 20:00   Lu : 72 fois

SKIKDA - Les participants aux travaux du colloque national consacré au référendum sur l’amendement constitutionnel, ont relevé samedi à Skikda que "l’édification de l’Algérie nouvelle est basée sur le partenariat avec la société civile".

"Dans la perception de l’Algérie nouvelle, la société civile aura un rôle primordial dans la création et la gestion des institutions publiques à travers la démarche de la démocratie participative", a indiqué Youcef Ramdane, chef du bureau local du podium national des voix des jeunes (PNVJ), initiateur de cet évènement, organisé sous le thème "le rôle de la société civile entre les défis du présent et les enjeux de l’avenir".

"La confiance croissante relevée chez les différents acteurs de la société civile dans les institutions de l’Etat consacre la démocratie participative aspirée et les engagements du président de la République, Abdelmadjid Tebboune à associer la société civile dans la gestion des affaires publiques", a ajouté le même intervenant.

Le même interlocuteur a déclaré que cette réunion, à laquelle ont pris part des spécialistes en droit constitutionnel et en sciences politiques, ainsi que de représentants de la société civile de 15 wilayas du pays, a constitué un "espace de consultation ouvert au mouvement associatif et à tous les acteurs dans ce domaine afin d'expliquer le contenu de la Constitution, dans son volet relatif à la société civile.

De son côté, le président du PNVJ,  Mohamed Houdaifa Ferkous, a relevé la nécessité de "soutenir la nouvelle Constitution", indiquant que la loi fondamentale du pays, soumise au référendum du 1er novembre prochain, constitue "un acquis pour la société civile".

Plusieurs enseignants universitaires présents ont expliqué les points les plus importants soulevés par le projet de révision de la Constitution, entre autres, Dr Hassan Sebti, de l’université Larbi Ben M’Hidi d’Oum El Bouaghi, qui a assuré que le projet de l'amendement constitutionnel contient de nombreux "points positifs", citant  la mise en place d’un Observatoire national de la société civile, comme organe consultatif.

A noter que plusieurs volets ont été abordés lors de cette rencontre, dont "la Constitution entre réalité et importance" ainsi que "le référendum entre les défis du présent et les enjeux de l'avenir".

L’édification de l’Algérie nouvelle basée sur le partenariat avec la société civile
  Publié le : samedi, 17 octobre 2020 20:00     Catégorie : Algérie     Lu : 72 foi (s)   Partagez