Le dernier remaniement du Gouvernement est venu "traiter" la situation de 4 secteurs et mettre fin aux supputations (Ouyahia)

Publié le : samedi, 14 avril 2018 17:14   Lu : 431 fois

ALGER - Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a affirmé, samedi à Alger, que le remaniement partiel décidé récemment par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika est venu "traiter la situation de quatre secteurs et mettre fin aux supputations" au sujet du Gouvernement.  

Lors d'une conférence de presse animée au Centre international des conférences (CIC), Abdelatif Rehal (Alger), M. Ouyahia a indiqué que le dernier remaniement partiel du gouvernement "a permis au Président Bouteflika de remédier à la situation qu'il a jugé nécessaire de traiter au niveau de quatre secteurs et il est venu, tel un sifflet d'arbitre, mettre fin aux supputations" a déclaré M. Ouyahia ajoutant que "celui qui avait d'autres rêves a été bien surpris".

Réagissant aux commentaires sur "un prétendu conflit entre la Présidence et le premier ministre", M. Ouyahia a rappelé que "le Premier ministre est nommé par le Président de la République et que lorsque les choses ne marchent pas, le Président a une solution toute simple, à savoir mettre fin aux fonctions du Premier ministre".

Estimant "exagérés" les commentaires sur "un silence assourdissant du Gouvernement", M. Ouyahia a estimé qu'"on ne peut pas dire que les ministres sont absents sur le terrain, dans les médias ou encore au Parlement pour répondre aux questions", ajoutant que son rôle en tant que "Premier ministre est de travailler et d'accomplir son devoir" et que "les histoires de +pour/contre+ est quelque chose de normal".

Estimant que "l'effervescence politique est due à l'approche d'une importante échéance pour le pays (la présidentielle), il a précisé que "chacun attend et prépare ce rendez-vous à sa manière".

Pour M. Ouyahia, "l'Algérie vit une année +chaude+ en prévision de cette élection et c'est normal d'avoir des commentaires", précisant que "notre rôle est d'accomplir le devoir et de respecter les voix de l'opposition et des partis pro gouvernement".

S'agissant de la visite de travail du Président Bouteflika dans la capitale lundi dernier où il a inauguré la Mosquée Ketchaoua et l'extension de Métro d'Alger, M. Ouyahia a affirmé que cette sortie "a été pour le peuple algérien l'occasion de voir son président et l'image ne ment pas", ajoutant que "le Président dirige le pays".

Par ailleurs, et à une question sur les rares apparitions publiques (du Premier ministre), M. Ouyahia a déclaré que "son rôle consiste en la coordination et que le gouvernement travaille sur le terrain, traite les affaires quotidiennes du citoyen et est fier de travailler sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika".

A cette occasion, M. Ouyahia a réitéré "les condoléances du gouvernement aux familles des chouhada, victimes du crash de l'avion militaire mercredi dernier à Boufarik (Blida) ainsi que la "solidarité" du gouvernement avec l'Armée nationale populaire (ANP) qui consentie d'"énormes sacrifices au service de la stabilité du pays."

"L'Etat algérien demeure solidaire des familles des victimes de l'avion militaire", a soutenu M. Ouyahia qui a réitéré que le gouvernement et le secteur de la Défense nationale, sous la direction du président de la République, sont aux côtés de ces familles, car l'intégrité territoriale est garantie grâce aux sacrifices de l'ANP", a-t-il précisé. Il a mis en avant, à ce propos, à quel point tout le peuple algérien a été affecté par cet accident.

S'agissant des grèves qu'a connu le secteur de l'Education, M. Ouyahia a salué la persévérance et l'audace de la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, qui a su traiter avec dix syndicats" et a valorisé la prévalence de "la sagesse", souhaitant la réussite de l'examen du Baccalauréat, session 2018.

Pour ce qui est du secteur de la santé, le Premier ministre a déclaré que le "gouvernement n'acceptera pas une désertification médicale en Algérie", ajoutant que "les spécialistes sont des enfants de l'Algérie, formés pour être présents à travers tout le territoire national".

Media

Le dernier remaniement du Gouvernement est venu "traiter" la situation de 4 secteurs et mettre fin aux supputations (Ouyahia)
  Publié le : samedi, 14 avril 2018 17:14     Catégorie : Algérie     Lu : 431 foi (s)   Partagez