La biodiversité, une ressource importante pour des secteurs économiques stratégiques

Publié le : vendredi, 22 mai 2020 11:35   Lu : 63 fois
La biodiversité, une ressource importante pour des secteurs économiques stratégiques

ALGER- La biodiversité est "une source importante pour le pays", dont profitent actuellement des secteurs économiques stratégiques, à taux global de 30% du Produit intérieur brut (BIB), a affirmé, jeudi à Alger, la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Nassira Benharrats.

Des secteurs économiques stratégiques, notamment l’agriculture, la pêche, l’industrie, le commerce, la santé et le tourisme exploitent la ressource de la biodiversité, de manière régulière, à un taux commun de 20 à 30 % du PIB, a indiqué la ministre lors d’une visite au Parc d’Oued Smar (ancienne décharge) en compagnie du ministre délégué chargé de l'agriculture saharienne et des montagnes et du wali d’Alger, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la biodiversité (22 mai), placée cette année, sous le slogan "Nos solutions sont dans la nature".

S’agissant des composantes les plus importantes de cette biodiversité, la ministre a fait état de quelque 16.000 variétés végétales naturelles et agricoles, quelque 1.000 variétés aux propriétés médicinales, quelque 700 variétés végétales endémiques et près de 5.000 espèces animales.

Elle a relevé, dans ce sens, l’existence d’un large réseau de zones protégées, couvrant près de la moitié de la superficie totale du pays (44 %), dont des parcs culturels qui couvrent de grandes étendues et recèlent une importante biodiversité.

Déplorant, par ailleurs, la persistance de menaces guettant la biodiversité, toutes les espèces et écosystèmes, la ministre a souligné que "la disparition des espèces provoquée par l’activité humaine continue est en accroissement alarmant".

Selon les résultats des travaux d’experts de l'ONU, publiés dans un rapport en 2018, plus de 50% des espèces d'oiseaux et de mammifères sont menacées d'extinction en 2100, a-t-elle indiqué, ajoutant que 34.000 espèces végétales et 5.200 animales sent confrontées au risque d'extinction.

Cette situation, a expliqué la ministre, est due à la détérioration et la baisse de la rentabilité des terres, à la pollution plastique, qui a décuplé depuis 1980, et au déversement, annuellement, de près de 300 à 400 millions de tonnes de déchets divers et de boues dangereuses résultant de l'activité industrielle dans l'eau.

Au niveau national, la ministre a précisé que dans le souci de réduire le rythme actuel d'appauvrissement des ressources biologiques, une stratégie et un plan d'action nationaux pour la biodiversité 2016-2030 ont été élaborés et approuvés. Ils reposent sur 4 orientations stratégiques, déclinant en 21 objectifs nationaux en adéquation avec les objectifs du développement durable.

Lors de sa visite au Parc naturel de Oued Smar (après réhabilitation), Mme Benharrats a mis en avant l'importance de recourir à la nature afin de répondre aux besoins alimentaires, sanitaires et récréatifs de l'homme, faisant état de la plantation de plus de 6.000 arbres.

La délégation officielle s’est arrêté, par ailleurs, à la station de traitement des lixiviats, où le biogaz produit est converti en énergie électrique, utilisée actuellement à l'intérieur de la station, selon les explications fournies sur place.

A cette occasion, la ministre a fait état en outre d’un travail en cours pour la classification du Jardin d'essais d'El Hamma en réserve botanique par le Comité intersectoriel.

 

La biodiversité, une ressource importante pour des secteurs économiques stratégiques
  Publié le : vendredi, 22 mai 2020 11:35     Catégorie : Economie     Lu : 63 foi (s)   Partagez