Développement en Afrique: appel au renforcement des capacités de la BAD

Publié le : jeudi, 27 août 2020 18:56   Lu : 296 fois
Développement en Afrique: appel au renforcement des capacités de la BAD

ALGER - Le ministre des Finances, Aymane Benabderrahmane, a appelé, lors de sa participation, par visio-conférence, aux assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), tenues les 26 et 27 août, au renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles de la Banque.

Le ministre, qui intervenait en tant que Gouverneur de l’Algérie auprès de cette institution régionale, s'est félicité, lors de son intervention au titre du dialogue des gouverneurs, des "efforts louables de la BAD en direction de l'Afrique" en réitérant "le soutien de l’Algérie à cette institution, comme acteur clé pour le développement du continent africain", indique un communiqué du ministère.

Il a, dans ce cadre, mis l’accent sur "l’importance du renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles de la BAD et ce, dans le but d’accroître sa résilience et sa capacité d’absorption des flux financiers actuels et futurs et de les canaliser de façon optimale pour assurer un financement orienté vers les projets structurants et d’intégration régionale".

Sur un autre plan, le ministre a indiqué que la question du genre devrait occuper une place centrale dans la stratégie de développement de la BAD. Il a ainsi appelé la Banque à déployer plus d’efforts pour une meilleure représentation des femmes, notamment au niveau de la haute direction de cette institution.

Le ministre a clôturé son intervention, en insistant sur la nécessité de la mise à niveau de la Charte d’éthique au niveau de la BAD et qui doit être appliquée de façon rigoureuse, poursuit le communiqué.

L’ouverture officielle des assises annuelles de la BAD de 2020 a été assurée par Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, pays assurant actuellement la présidence du Conseil des Gouverneurs du Groupe de la Banque.

Le thème retenu pour ces assises est "mieux reconstruire l’Afrique après la pandémie de Covid-19".

Au titre de ces assemblées annuelles, le ministre des Finances a participé aux différentes sessions des Conseils des Gouverneurs, dont la première a été consacrée à l’examen des activités du Groupe de la BAD ainsi qu’à l’adoption des rapports annuels des activités financières, informe le communiqué.


Lire aussi: Pays d'Afrique centrale : nécessité d'agir sur le développement de capacités adaptées aux réalités économiques


La deuxième session des Conseils des Gouverneurs à laquelle a pris part M. Benabderrahmane a été consacrée au dialogue du Président de la BAD avec les Gouverneurs.

Cette réunion a offert une occasion pour l’ensemble des Gouverneurs de la BAD d’échanger avec le président et la Haute direction de cette institution sur les progrès réalisés par la Banque dans le cadre de la mise en œuvre du programme de réformes prioritaires, mis en place au titre de la 7ème augmentation générale de Capital, adoptée en octobre 2019.

Lors du dialogue des Gouverneurs avec le président de la BAD, qui s’est inscrit dans le contexte de la pandémie mondiale de Covid-19, les échanges ont notamment porté sur les voies et moyens pour maximiser l’impact opérationnel des interventions de la Banque sur le continent, renforcer les capacités institutionnelles de cette institution et assurer sa viabilité financière à long terme.

Les assemblées annuelles de 2020 ont été marquées par l’organisation de l’élection du président de la BAD. A ce titre, M. Benabderrahmane a été désigné par le Conseil des Gouverneurs, comme l’un des trois gouverneurs scrutateurs de cette élection, aux côtés de ceux de l’Afrique du Sud et de l’Allemagne.

Dans ce cadre, M. le ministre a eu pour mission de garantir que le processus de vote se déroule conformément au Règlement régissant l’élection du président de la Banque.

A l’issue de cette élection, le Dr. Akinwumni A. Adesina, l’actuel président de la BAD, de nationalité nigériane, et seul candidat proposé, a été élu à l’unanimité et a été ainsi reconduit à la tête de cette institution pour un deuxième mandat de 5 ans, précise la même source.

Développement en Afrique: appel au renforcement des capacités de la BAD
  Publié le : jeudi, 27 août 2020 18:56     Catégorie : Economie     Lu : 296 foi (s)   Partagez