Podemos soutient le droit des Sahraouis dans la renégociation de l’accord de pêche UE-Maroc.

Publié le : lundi, 16 avril 2018 15:32   Lu : 291 fois

MADRID- Des parlementaires du groupe politique espagnol Unidos Podemos ont demandé au gouvernement espagnol de défendre les droit du peuple Sahraoui dans la renégociation de l’accord de pêche UE-Maroc, insistant sur le respect de la décision de la Cour de justice européenne (CJUE).

La sénatrice Vanessa Angustia ainsi que les députés Eva García Sempere et Antón Goméz-Reino ont, à travers des lettres, demandé au gouvernement espagnol "d'assumer un rôle de premier plan" pour défendre le respect de la récente décision de la CJUE relative à l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc qui "n'est pas applicable au Sahara occidental et aux eaux y adjacentes".

Dans leurs lettres adressées au premier ministre, Mariano Rajoy, et à la ministre de l’agriculture et de la pêche, Isabel Garcia Tejerina, les députés ont exprimé leur "profonde préoccupation" au sujet du processus de négociation actuellement en cours entre l’Union européenne et le Maroc au sujet de l’accord de pêche.

Les parlementaires estiment que cet accord "met en danger la sécurité de la flotte de pêche espagnole qui travaille dans les eaux sahraouies et viole le droit du peuple sahraoui à la souveraineté sur ses ressources naturelles".


Lire aussi: Le Polisario condamne le feu vert de l'UE à l'inclusion du Sahara occidental dans l'accord de pêche UE-Maroc


Au cours de la session de contrôle du gouvernement au sénat, la sénatrice Vanessa Angustia avait rappelé à la ministre de l’agriculture et de la pêche Isabel Tejerina "la dette historique qu’a l’Etat espagnol envers le Sahara occidental depuis son occupation illégale par le Maroc". 

Les signataires des lettres ont souligné qu’en tant que parlementaires "nous voulons alerter sur la violation du droit international qui protège l’autodétermination du peuple sahraoui et nous appelons au strict respect du récent arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne".

Toute solution à ce conflit, ont affirmé ces députés, doit passer par "le respect des droits de l'homme et des négociations avec les autorités légitimes de la République arabe sahraouie démocratique (RASD)".

Les députés d’Unidos Podemos ont enfin exhorté le gouvernement de M. Rajoy à  jouer un rôle de premier plan dans les négociations de cet accord afin de protéger la sécurité de la flotte de pêche espagnole, d’assurer le respect des arrêts de la Cour de justice de l'Union européenne et respecter les droits de l'homme dans les territoires sahraouis occupés, ainsi que la souveraineté du peuple sahraoui sur ses ressources naturelles.

Podemos soutient le droit des Sahraouis dans la renégociation de l’accord de pêche UE-Maroc.
  Publié le : lundi, 16 avril 2018 15:32     Catégorie : Monde     Lu : 291 foi (s)   Partagez