LAGHOUAT - Les rencontres de proximité dominent le début de campagne des candidats, de listes partisanes ou d’indépendants, aux législatives du 4 mai prochain à travers la wilaya de Laghouat, a-t-on constaté. Ce type d’activités de proximité a, en effet, débuté lors des derniers jours précédant le début officiel, ce dimanche, de la campagne électorale, à travers l’organisation par les candidats et leurs sympathisants d’actions de proximité au niveau des quartiers populaires notamment. Ce contact direct est l’occasion pour eux de présenter et faire l’éloge de leur programme, et pour ceux qui tentent de renouveler leur mandat électoral, de défendre des acquis et réalisations, lors de rencontres qui se tiennent souvent dans des domiciles. Les choix des lieux de tenue de ces actions de proximité, dans les villes et centres urbains, est généralement dicté par la cote de popularité dont y jouissent ces candidats aux législatives. Les candidats en compétition pour les six sièges accordés à la wilaya de Laghouat à l’hémicycle exploitent, en parallèle, les réseaux sociaux et mobilisent des équipes veillant à soigner leur image et présence sur cet espace virtuel. Dix-huit (18) listes de candidats (15 de partis et 3 d’indépendants) sont en lice pour ces élections législatives du 4 mai 2017. L’administration a pour sa part désigné 51 espaces, dont trois stades, des salles et des places publiques, en plus de 350 sites d’affichage pour l’animation de la campagne électorale, selon les données de la direction locale de l’administration et des affaires générales (DRAG). Le fichier électoral de la wilaya de Laghouat compte 259.517 inscrits, dont 111.874 femmes, répartis sur 135 centres coiffant 663 bureaux électoraux (654 fixe et 9 itinérants), selon la même source.

Sellal en visite de travail lundi à Djelfa

dimanche, 09 avril 2017 13:31
ALGER- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera lundi une visite de travail dans la wilaya de Djelfa, indique dimanche un communiqué des services du Premier ministre. Au cours de cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre et du suivi du programme du président de la République, M. Sellal "devra s'enquérir de l'état d'exécution du programme de développement de cette wilaya et procédera à l'inauguration et au lancement de plusieurs projets à caractère socio-économique, notamment dans les domaines qui permettent une amélioration des conditions de vie des citoyens", précise la même source. Le Premier ministre sera accompagné lors de cette visite d'une délégation ministérielle.
ALGER- Près de 4000 unités de logement seront distribuées aux habitants des bidonvilles sur trois étapes principales dans le cadre de la 22e opération de relogement de la wilaya d'Alger qui débutera peu avant le 4 mai prochain, a annoncé samedi le wali d'Alger. Le plan de distribution des nouveaux logements se fera en trois étapes dans le cadre de la 22e opération de relogement. Au total 4000 unités de logement seront distribuées dont 2000 unités selon la formule public-locatif (LPL) et 2000 autres selon la formule social-participatif (LSP), a précisé le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, lors de sa visite sur terrain à plusieurs communes de l'est d'Alger. Avec la distribution de ce lot de logement, la campagne d'éradication des bidonvilles à Alger sera totalement achevée, a indiqué M. Zoukh qui a ajouté que la priorité sera accordée par la suite à l'embellissement de la capitale. Le responsable a évoqué par ailleurs des projets de développement dans des communes relevant de la circonscription administrative de Dar El Beida qui a bénéficié du plus grand nombre d'opérations de relogement outre la restitution de terrains importants exploités pout l'intérêt public. Le wali d'Alger a inauguré à cette occasion des espaces récréatifs et culturels ainsi que 10 stades de proximité. M. Zoukh qui a inspecté près de 35 projets de développement à travers 7 communes, a mis l'accent sur l'importance de la mise en oeuvre du plan de développement local, appelant les collectivités locales à contribuer à l'amélioration de l'environnement du citoyen. A El Marsa, M. Zoukh a annoncé le lancement de la desserte maritime reliant le port de Tamentfoust à celui d'Alger durant l'été 2017. Les travaux de base dans ce port sont achevés à 100 %, tandis que les travaux relatifs à l'accostage du bateau de transport ont atteint 50 %,…
SETIF - La wilaya de Sétif totalise un corps électoral d’environ un (1) million d’inscrits, a indiqué samedi le directeur de la régulation et des affaires générales (DRAG), Mohamed Allalou. Ce corps est composé de 964.836 inscrits, soit 533.222 hommes et 431.614 femmes qui seront le 4 mai appelés à s’exprimer dans 610 centres et 2.157 bureaux de vote encadrés par 18.149 agents. Pas moins de 1.080 espaces ont été réservés aux affiches dans la wilaya et 145 lieux pour les meetings électoraux, selon ce responsable. Tous les dispositifs de préparation en prévision de l’ouverture de la campagne électorale pour les élections législatives du 4 mai prochain ont été mis en place dans la wilaya de Sétif, ont assuré les responsables des instances concernées. La phase pré-campagne a été jugée "positive" et l’ensemble des opérations y afférentes ont été accomplies conformément à la règlementation en vigueur, a encore assuré le coordinateur de wilaya de la Haute instance indépendante de surveillance des élections législatives, Belkacem Nouisser. "Les procédures de révision administrative des listes électorales ainsi que de retrait et de dépôt des candidatures se sont déroulées dans la conformité aux dispositions de la loi organique sur les élections", a-t-on précisé. Il a été également procédé au tirage au sort pour la distribution des espaces horaires des interventions des candidats sur la Radio locale en présence des représentants des listes en lice ainsi que pour le tirage au sort relatif à l’utilisation des lieux de meetings de la campagne électorale, ajoute la même source. Dans la capitale des Hauts plateaux, dix huit (18) listes électorales, toutes partisanes, sont en lice dans la wilaya de Sétif pour ces Législatives. Rencontré par l’APS au centre ville de Sétif, le jeune Ramzy Tiouri, étudiant en master sciences politiques à l’université Mohamed Lamine Debaghine, souligne que…
CONSTANTINE - Un centre de tri sélectif a été mis en service samedi à la nouvelle ville Ali Mendjeli (El Khroub), l’une des grandes agglomérations urbaines de la wilaya de Constantine, a-t-on constaté. Ce centre, premier du genre dans la wilaya, est d’une capacité de traitement de 2 tonnes de déchets secs par jour, a précisé à l’APS le directeur de l’établissement de gestion urbaine de la nouvelle ville Ali Mendjeli (EGUVAM), Mehdi Hini, initiateur de cette opération. L’infrastructure aménagée à l’unité de voisinage (UV) 9, est équipée d’une machine à coupe qui sépare les déchets en fonction de leur dimension et de leur nature et de trois caissons de collecte et de recyclage de déchets, a indiqué le même responsable. Elle permettra, selon le même responsable, de trier les déchets secs provenant des 17 unités de voisinage (UV) de la ville Ali Mendjeli, rattachées en matière de collecte de déchets ménagers et solides à l’EGUVAM, a-t-il fait savoir, soulignant qu’une équipe de cinq 5 agents a été mobilisée pour assurer le bon déroulement de cette opération, première expérience pilote à l’échelle locale. Cette initiative vise à contribuer à l’amélioration de la gestion des déchets ménagers tout en favorisant le recyclage des déchets secs dans cette ville totalisant 360.000 âmes, a affirmé la même source. Un programme de sensibilisation et d'éducation citoyenne au tri sélectif lancé par le même établissement a ciblé jusqu’à présent plus de 600 commerçants de cette ville, a détaillé M. Hini, notant que cette opération se poursuivra les jours prochains en collaboration avec des représentants des comités et gestionnaires de quartiers ainsi que les établissements scolaires avec l’objectif "d’assurer l’adhésion des habitants et commerçants notamment au procédé du tri sélectif’’. La sensibilisation à la pratique du tri sélectif permet de changer le comportement des citoyens par…
TIZI-OUZOU - Quelques 30 stagiaires suivent depuis jeudi, à la deuxième phase du stage de guides-accompagnateurs de randonnées, organisé par la direction de wilaya de Tizi-Ouzou, de la jeunesse et des sports au niveau de l’auberge de jeunes de Tizi Rached, a-t-on appris vendredi du directeur de cette formation Lounes Meziani. Cette deuxième phase qui intervient après celle qui s’est déroulée en janvier dernier dans cette même localité, est axée principalement sur la structure géologique du Djurdjura. Des cours de spéléologie, sur les méthodes d’exploration des cavités dans le Djurdjura et sur les techniques de progression sur des sentiers escarpés, sont au menu de cette formation, a-t-il expliqué. Ce vendredi, les stagiaires qui ont déjà suivis la première phase de ce stage ont appris à lire le ciel et à comprendre les phénomènes météorologiques, grâce à un cours sur la signification et l’analyse des phénomènes météo animé par un cadre du centre national de météorologie Mourad Helli. Tout guide de montagne doit savoir analyser les phénomènes météorologiques, pour savoir s’il peut poursuivre une randonné rebrousser chemin ou carrément l’annuler afin d’éviter de mettre en danger les randonneurs, a observé M. Meziani, qui est également un guide de montagne ayant sillonné tout le Djurdjura les quatre saisons durant. Durant cette même journée de vendredi, les stagiaires ont appris les premiers gestes de secourisme et le matériel de secours en montagne et en forêt, le rôle et la responsabilité du guide accompagnateur de randonnées pédestre et assisté à une communication sous le thème la randonnée comme action écologique en faveur de la préservation de l’environnement. Pour la journée de demain, les 30 stagiaires qui ont déjà participé à l’encadrement de randonnées à la suite de la première phase de ce stage, passeront à la pratique des techniques théorique en spéléologie apprises ce…
ALGER- Une secousse tellurique de magnitude 3.0 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée vendredi à 15h26 à Beni Haoua, dans la wilaya de Chlef, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG). L'épicentre de la secousse a été localisé à 17 km au Sud-Est de Beni Haoua, a précisé la même source.
ALGER- Dans le cadre des législatives du 4 mai, 644 centres de vote encadrés par plus de 30.000 agents ayant bénéficié d’une formation sur la gestion de l’opération de vote, ont été consacrés pour la wilaya d’Alger, a indiqué vendredi à Alger, le Directeur de l’Administration locale, chargé des élections et des élus pour la wilaya d'Alger, Ahmed Bouahmed. En marge de l’annonce du lancement de la "caravane juvénile pour les élections" qu’organisent les Scouts musulmans algériens (SMA), en coordination avec l’APW d’Alger, M. Bouahmed a précisé que 644 centres de vote, constitués de 5 130 bureaux de vote, ont été consacrés à la wilaya d’Alger, le jour du vote , ajoutant à cet égard que, ces centres sont des écoles primaires qui seront réquisitionnées le jour même du scrutin . Le même responsable a affirmé qu’un nombre important d'encadreurs, ayant bénéficié de formation continue sur de la gestion de l’opération de vote, en vue de maitriser tous les aspects juridiques fixant leur mission, sera mobilisé le jour du scrutin. Les législatives 2017, connaitront la participation de 680 candidats en lice pour briguer 37 sièges au niveau de la wilaya d’Alger , a soutenu M. Bouahmed. Pour ce qui est de la conférence relative à l’annonce du lancement de la caravane juvénile de sensibilisation pour les élections et qui sillonnera les diverses communes de la wilaya d’Alger, le Coordinateur du SMA de la wilaya d’Alger, M.Rachid Boudina, a indiqué que cette caravane visait à inculquer l’esprit de citoyenneté parmi les jeunes pour qu’ils prennent conscience qu’il est de leur devoir national de participer au vote. Cette caravane, constituée d’éléments du SMA de différents âges, sillonnera les différents quartiers de la capitale pendant deux jours, et s’efforcera de sensibiliser les citoyens quant à l’accomplissement de leur devoir électoral. A son tour,…
JIJEL- Jijel s’apprête à se transformer en ce fin avril en un important pôle industriel d’Afrique du Nord et arabe avec l’entrée en activité du complexe sidérurgique de Bellara qui sera ‘‘le second poumon’’ de l’industrie sidérurgique algérienne après le complexe Sider El Hadjar d’Annaba. Fruit d’un partenariat conforme à la règle 49/51 entre l’entreprise Sider, le Fonds national d’investissement et Qatar steal international, ce complexe débutera dans les prochains jours les tests de production avec une capacité annuelle de 2 millions tonnes de fer destinés à la construction qui passera à l’avenir à 5 millions tonnes. Lancé en travaux, en mars 2015 par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, sur 216 hectares de la zone industrielle de Bellara, à 45 km à l’Est de Jijel, le projet a vite pris forme et les efforts déployés pour honorer l’engagement de livrer le complexe dans les délais impartis ont été couronnés par le parachèvement de l’unité du laminoir, précise à l’APS, le directeur général adjoint de l'AQS (Algerian-Qatari steel), Sofiane Chaib Setti. D’un coût de plus de 2 milliards dollars, le complexe dont la réalisation a été confiée au groupe italien Danielli compte 10 unités dont une unité de réduction directe, trois laminoirs, deux fourneaux, une station de gaz naturel, un transformateur électrique, une usine de chaux et une unité de traitement de l’eau. Selon le rapport présenté le 28 mars dernier par la direction du projet du complexe devant la commission de wilaya de suivi du projet, les travaux de raccordement sur 65 km du complexe et de la zone industrielle de Bellara à la ligne haute tension (400 kilowatts) Oued El Athmania-El Milia ont été terminés de même que l’opération d’alimentation en eau à partir du barrage de Boussiaba tandis que la réalisation des deux autres laminoirs sera achevée fin…
ALGER- Le Premier ministre de la République française, Bernard Cazeneuve, a effectué jeudi après midi une virée touristique à Alger en se rendant à la basilique "Notre Dame Afrique", puis à l'antique cité algéroise, la Casbah. Le Premier ministre français a eu droit, lors de sa visite de travail en Algérie, à un programme culturel et touristique, entamé la matinée par la visite du Jardin d'essai d'El Hamma, en se rendant à la basilique "Notre Dame Afrique", qui offre une vue imprenable sur la baie d'Alger. Accompagné notamment du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, du président de lÆAssemblée nationale française, Claude Bartolone, de l'ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, et du président de l'Association d'amitié France-Algérie, Jean-Pierre Chevènement, l'hôte de l'Algérie et la délégation l'accompagnant ont eu des explications sur ce lieu de culte. Caractérisée par une esthétique remarquable, cette basilique inaugurée en 1872, est un véritable bijou architectural avec ses différentes façades et son dôme superbement sculpté. Des renseignements leur ont été également fournis sur les travaux de réfection entrepris de 2007 à 2010. Après la Basilique, M. Cazeneuve s'est rendu à la Casbah. Il y a arpenté ses étroites dédales et pris connaissance des caractéristiques de son bâti ainsi que des différents métiers artisanaux qui y sont perpétués de génération en génération, tels que la dinanderie, la sculpture sur bois et autres. Après cette visite touristique, M. Cazeneuve s'est rendu à l'aéroport Houari Boumediene où il a été salué à son départ par le Premier ministre Abdelmalek Sellal et des membres de gouvernement. Le Premier ministre français a effectué une visite de travail de deux jours en Algérie qui s'inscrit dans le cadre de la tradition de concertation instaurée entre les deux pays.