Alimentation: l'Algérie a adopté une stratégie alignée aux ODD

Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 19:40   Lu : 98 fois
Alimentation: l'Algérie a adopté une stratégie alignée aux ODD

ALGER - L'Algérie a réussi à adopter dans le domaine de la santé une stratégie au diapason des Objectifs de développement durable (ODD), a déclaré jeudi à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de l'alimentation.

"La stratégie adoptée par l'Algérie dans le domaine de la santé repose sur des axes essentiels, en l'occurrence, la prise en charge de la santé de la femme et de l'enfant, la réduction de la mortalité néonatale, la lutte contre les maladies transmissibles, la réduction de la mortalité due aux maladies chroniques et enfin l’amélioration de la santé mentale", a indiqué le ministre de la Santé dans son allocution lors d'une cérémonie de célébration de la Journée mondiale de l'alimentation à Alger et qui coïncide avec le 16 octobre de chaque année, ayant pour slogan "Une alimentation saine pour un monde faim zéro".

En présence du ministre de l'Agriculture, Chérif Omari et du représentant de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en Algérie, M. Miraoui a relevé que depuis la ratification par l'Algérie du programme de développement durable et que dans le cadre du renforcement des huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), dont la l'éradication de la pauvreté, le promotion de la santé et de l'enseignement et l'égalité des sexes, les différents programmes nationaux de la santé adoptés par la ministère de tutelle se font à travers une nouvelle vision alignée à la démarche mondiale, d'autant plus que le troisième objectif du programme des Nations unies a été entièrement dédié à la santé.


Lire aussi: ODD5: l’Algérie occupe une bonne position en Afrique et dans le monde arabe


"Dans cette optique, il semble évident que ces objectifs ne sauraient être concrétisés que par l'adoption de la vision qui a été incluse dans l'agenda 2030 promouvant la santé et qui repose également sur l'amélioration d'autres indicateurs en lien étroit avec le troisième objectif du développement durable, en l'occurrence, l'éradication de la pauvreté, sous toutes ses formes", a soutenu le ministre.

Rappelant à ce propos qu'il s'agissait du premier objectif du programme du développement durable, M. Miraoui a indiqué que son fondement consistait en le renforcement de la sécurité alimentaire et de l'alimentation saine, la promotion et la création d'une agriculture pérenne pour les récoltes de large consommation.

Soulignant que son secteur était en charge de la santé publique et qu'il était, de ce fait, tenu de concrétiser l'approche globale multisectorielle indispensables à la concrétisation des ODD, le ministre a relevé qu'"une étape importante a été franchie avec les différents partenaires de tous les secteurs concernés".

 

Mise en place d'un plan d'action pour promouvoir l'alimentation saine et l'activité physique

 

Le même responsable a estimé que la célébration de la Journée mondiale de l'alimentation constituait une opportunité pour écouter tous les propos des partenaires en vue de mettre en place des stratégies adaptées aux mutations survenues dans la société algérienne concernant le style de vie et la situation épidémiologique, ajoutant que cette dernière consiste en "les maladies non transmissibles et les plus répandues, devenues désormais un lourd fardeau pour l'Etat et la société notamment en termes de dépenses nécessaires devant couvrir les complications de ces maladies dont le diabète, les cardiopathies, l'Alzheimer et certains types de cancer".

A ce propos, le ministre a fait savoir que ces maladies évoquées étaient appelées "les maladies du siècle" vu leur rapport direct avec le style de vie prévalant, notamment la qualité d'alimentation et le manque d'exercice, ce qui a mené à la propagation des maladies non transmissibles, en tête desquelles l'obésité, devenue désormais "un véritable problème de santé publique".


Lire aussi: Nécessité de renforcer l'effectivité de l'égalité hommes et femmes en Algérie


Le ministère, a-t-il révélé, a adopté des stratégies et des programmes sanitaires pour la préservation du citoyen contre les maladies provoquées par une alimentation malsaine et l'inactivité, notamment le Plan stratégique national multisectoriel de lutte contre les facteurs de risque des maladies non transmissibles 2015-2019.

Parmi les axes de ce plan, le ministre a cité, entre autres, la promotion de l'alimentation saine et de l'activité physique en informant le citoyen sur la relation entre la santé et l'alimentation outre la détermination des bases saines de l'alimentation et la sensibilisation à l'importance de l'allaitement maternel ainsi que le rôle des enseignants dans l'ancrage des principes d'un style de vie sain et d'autres activités.

Par ailleurs, M. Miraoui a estimé que cette rencontre constituait une occasion pour aiguiller les stratégies nationales adoptées en fonction des mutations survenues dans la société algérienne, en focalisant sur l'impératif d'avoir de bons comportements en matière d'alimentation.

Alimentation: l'Algérie a adopté une stratégie alignée aux ODD
  Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 19:40     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 98 foi (s)   Partagez