Affaires religieuses : convention pour renforcer l'action commune en matière de protection de l'enfance

Publié le : jeudi, 16 juillet 2020 18:24   Lu : 26 fois
Affaires religieuses : convention pour renforcer l'action commune en matière de protection de l'enfance

ALGER -Une convention a été signée jeudi à Alger entre le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs et l'Organe national de protection et de promotion de l'enfance (ONPPE) pour renforcer l’action commune en matière de protection et de promotion de cette frange de la société.

La convention signée par le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Youcef Belmehdi et la Déléguée nationale à la protection de l’enfance, et présidente de l'ONPPE, Mme Meriem Cherfi , vise à "instaurer un cadre de coopération et de coordination pour l’action commune" pour "dynamiser" le domaine de protection de l’enfance et "consolider les efforts visant à préserver la famille et à assurer un environnement sûr à l’enfant".

La convention tend également à définir les thèmes revêtant un caractère prioritaire dans la formation en termes de protection de l’enfant, notamment en ce qui concerne les compétences et mécanismes d’accompagnement en faveur de cette frange en se référant aux dispositions de la loi 15-12 du 15 juillet 2015 relative à la protection de l’enfant.

En vertu des clauses de cette convention, des programmes de formation seront élaborés en faveur des imams et Mourchidates religieuses, en sus de la formation des formateurs dans le domaine de la protection de l’enfant et de la promotion de ses droits.

Le document prévoit également l’organisation de campagnes conjointes de sensibilisation à l’effet de vulgariser les informations inhérentes aux droits de l’enfant, et la mise en place de mécanismes susceptibles d’ancrer la culture de protection de cette catégorie sociale.

La convention stipule, en outre, l’adoption d’un mécanisme d’alerte en tant que "moyen important" pour la protection de l’enfant contre toute violation, et l’accompagnement des parents dans ce domaine.

L’impératif de distribuer des dépliants contenant des informations sur les droits de l’enfant et les mécanismes de sa protection y est également mentionnée.

A cette occasion, M. Belmehdi a souligné que cette convention constitue un moyen pour consolider l’action entre les deux parties en matière de protection de l’enfance, considérant que cette coopération figurait entre autres mécanismes visant à mettre en œuvre l’arsenal juridique "fort" en matière d’enfance en Algérie.


Lire aussi: Concours national sur les droits de l’enfant: 65 lauréats distingués


 

Dans ce contexte, le ministre a mis en avant le rôle de la mosquée dans la diffusion de l’esprit de fraternité parmi les membres de la société et l’élimination de la maltraitance à l’égard des enfants, saluant le rôle des guides religieux dans la sensibilisation et l’éducation, cette convention étant un moyen pour tirer profit des expertises échangées avec les cadres de l’Organe national de protection et de promotion de l’enfance (ONPPE).

Pour sa part, Mme Cherfi a souligné que cette convention intervenait dans le cadre de l’action commune permanente avec le secteur des Affaires religieuses et constituera "un mécanisme sur terrain" qui permettra de protéger davantage les enfants, indiquant que le bilan de l’ONPPE fait état d’atteinte aux droits de 1.280 enfants depuis janvier dernier, dont certains cas pour maltraitance et exploitation économique.

Cette convention, ajoute Mme Cherfi, s’inscrit dans le cadre de la commission de coordination de l’ONPPE qui a pour objectif de coordonner les efforts des différents intervenants en matière d’enfance, à l’instar des secteurs, des organismes et des acteurs de la société civile concernés par la protection de cette catégorie.

Affaires religieuses : convention pour renforcer l'action commune en matière de protection de l'enfance
  Publié le : jeudi, 16 juillet 2020 18:24     Catégorie : Société     Lu : 26 foi (s)   Partagez