ALGER - L'Inspection des Douanes de In Gezzam (W. Tamanrasset) a été mercredi le théâtre d'"un tragique incident" dans lequel le chef d'inspection divisionnaire et un officier ont trouvé la mort, a-t-on appris auprès de la Direction générale des Douanes. "Les Douanes ont vécu mercredi un tragique incident dans lequel deux collègues des services d’In Gezzam ont trouvé la mort", a précisé la Direction des Douanes dans un communiqué. "Un officier des Douanes, pris d'hystérie aurait tiré sur ses collègues en utilisant une arme de service, touchant mortellement le chef d'inspection divisionnaire d’In Gezzam", selon la même source qui précise que "l'officier en question se serait ensuite donné la mort". "Suite à cette tragédie, le Directeur général des Douanes s'est immédiatement rendu sur les lieux, à la tête d'une délégation, pour s'enquérir de la situation et connaître les causes de cet incident", a ajouté le communiqué, précisant qu'une commission d'enquête avait été mise en place pour en déterminer les circonstances.
ORAN - Dix-huit candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés, aux premières heures de la journée de ce jeudi, au large de la plage des Andalouses (Aïn El Turck), par les unités de la façade maritime Ouest, a-t-on appris, de ce corps de sécurité. Les 18 personnes, dont un mineur, tous des Algériens, ont tenté leur aventure, à l’aide d’une embarcation pneumatique. Ils ont été interceptés en mer par des unités de la façade maritime Ouest, à 5 miles, au nord de la plage des Andalouses, a précisé la même source. Ces "harraga" avaient pris le départ, mercredi à 21H30, à partir de la plage de Madagh, à l’Ouest d’Oran, avec pour destinations les côtes espagnoles. Les mis en cause ont été remis, après leur débarquement au port d’Oran, aux éléments de Gendarmerie nationale, a ajouté la même source.
ALGER- Plus de 200 accidents de la circulation ayant entrainé la mort de 8 personnes ont été enregistrés au niveau des zones urbaines durant la période allant du 4 au 10 avril 2017, a indiqué jeudi un communiqué de la cellule de communication relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Le bilan de la Sûreté nationale fait état de 203 accidents survenus durant les premières semaines d'avril ayant causé 8 décès et 239 blessées. En dépit du chiffre important, les accidents de la route ont connu une baisse sensible par rapport au bilan enregistré durant la dernière semaine (-5 sinistres). Le nombre de blessés a par contre augmenté de 14 cas au même titre que celui des décès (+3 cas). En tête de liste des principales causes de ces accidents le facteur humain (97,04 %) et l'état des route et des véhicules, précise-t-on de même source. La DGSN a appelé au respect de la vitesse requise et au contrôle périodique du véhicule afin d'éviter les préjudices humains et matériels, conclut le communiqué de la DGSN.
ORAN - Les participants à une journée d’étude sur les mécanismes de protection de l’enfance et le phénomène de disparition et d'enlèvement d’enfants ont appelé, mercredi à Oran, à une participation active de la société civile et des médias pour sensibiliser contre ces crimes. Il est nécessaire de créer un lien fort entre la société civile, les médias, les forces de police, la justice et les autres institutions concernées pour une meilleure sensibilisation face au phénomène de disparition et d’enlèvement d’enfants, ont soutenu les participants à cette rencontre organisée à l’Université d’Oran 2 de Belgaïd. Ils ont également appelé au renforcement des mécanismes de protection et de prévention de l’enfant contre ces crimes. L’universitaire Leïla Osmani, enseignante à la Faculté de droit et des sciences politiques d’Oran 2, a présenté les textes de loi portant sur la protection des enfants contre ce fléau social, tout en mettant en avant la nécessité d’amender ces textes pour renforcer le plan national de protection de l’enfance et de lutte contre l’enlèvement et la disparition. Un autre universitaire, Haddad Mohamed, a insisté sur la consolidation des mécanismes d’échanges et d’information entre la police et les médias. Il a estimé nécessaire de vulgariser et de diffuser, à une large échelle, l’information auprès du public pour combattre ces actes d’agressions et toutes formes de violence ayant un lien avec le commerce d’organes d’enfants, la mendicité et autres fléaux. De son côté, le commissaire de police Mohamed Seboua, formateur à l’Ecole de police de Sidi Bel-Abbes, a présenté une communication sur la Police algérienne et le droit de l’enfant, rappelant les mesures prises par ce corps de sécurité pour lutter efficacement contre la disparition et l’enlèvement d'enfants, selon la stratégie de lutte mise en place par la DGSN. A ce titre, il a cité le déploiement d’une…
BORDJ BOU ARRERIDJ - Prés de 70 % du montant des indemnisations versées par la Compagnie algérienne des assurances (CAAT) à ses clients en 2016, ont concerné les accidents de la circulation, a indiqué mercredi à Bordj Bou Arreridj, son Président-directeur général, Youcef Benmicia. Au titre de l’année 20016, un total de 13.6 milliards DA a été versé par la CAAT à ses clients pour couvrir divers dommages, dont 70% pour les sinistres routiers, a-t-il fait savoir en marge d’une journée d’études sur les assurances des risques industriels et les moyens d’améliorer la couverture assurantielle organisée en direction des opérateurs économiques et investisseurs de la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Ce montant, a-t-il dit, renseigne du fléau du "terrorisme routier" qui, en plus d’occasionner des dommages matériels, fauche la vie chaque année à plusieurs centaines d’âmes, soulignant les efforts conjugués par l’Union Algérienne des Sociétés d’Assurance et de Réassurance (UAR), pour améliorer la procédure d’indemnisation des accidents de la route et la réduction du temps d’attente eu égard au nombre important de dossiers à traiter. M. Benmicia a indiqué que cette journée d’étude vise à faire connaitre le secteur des assurances et de mettre la lumière sur les services proposés pour la couverture des biens, des outils de production et des infrastructures industrielles. Il a, à cet effet, signalé qu’outre l’assurance de personnes, la CAAT couvre davantage d’entreprises publiques et de projets nationaux à l’instar des trois satellites algériens récemment lancés. Mettant en évidence "la bonne santé financière de sa compagnie", M. Benmicia a indiqué que la CAAT a réalisé durant l’année 2016 un taux de croissance de 7% avec un chiffre d’affaires de près de 22 milliards DA, contribuant, a-t- il dit, en sa qualité de compagnie publique au développement national. Il a, dans ce registre, fait savoir que…
ALGER - Les services de Sûreté de la wilaya d'Alger (SWA) ont arrêté récemment une bande, constituée de quatre individus, activant à Alger et ses environs et spécialisée dans le vol de grandes batteries longue durée, appartenant à un opérateur de téléphonie, pouvant être utilisées dans des barques de trafic de migrants clandestins, a indiqué mercredi un communiqué de ces services. Suite à l'arrestation de cette bande, poursuivie pour constitution d'association de malfaiteurs et de vol qualifié, les éléments de la SWA ont récupéré 3 quintaux (qx) de câbles en cuivre et des plaques en cuivre pesant 50kg, appartenant à une société de téléphonie, ainsi qu'une somme de 73.000 DA, précise la même source. L'affaire remonte au dépôt d'une plainte par le représentant légal d'une société de téléphonie, suite à la disparition de 8 batteries longue durée, pouvant être utilisées dans les barques de trafic de migrants clandestins ou à d'autres fins criminelles notamment l'interception d'antennes de centres opérationnels, de bâtisses et de villas. A l'issue de l'enquête, il s'est avéré qu'un technicien en télécommunications relevant d'une société de sous-traitance était le principal auteur de ce vol. La perquisition du logement du mis en cause a permis la récupération du matériel utilisé dans le vol des batteries et des câbles et l'arrestation de deux autres suspects, l'un technicien dans une société de sous-traitance et l'autre avait en sa possession une somme de 73.000 DA, ajoute le communiqué. Le quatrième mis en cause (employé dans la transformation et la vente de déchets industriels et autres) a été arrêté à son domicile avec en sa possession 4 quintaux (qx) de câbles et de plaquettes en cuivre pesant 50 kg appartenant à un société de téléphonie. Le procureur de la République territorialement compétent a placé les deux premiers mis en cause (techniciens en…
ALGER- Vingt-deux (22) personnes ont été tuées et 1073 autres blessées dans 988 accidents de la circulation survenus du 2 au 8 avril au niveau de plusieurs wilayas du pays, selon un bilan rendu public mercredi par les services de la Protection civile. La wilaya de Biskra déplore le bilan le plus lourd avec cinq personnes décédées et 28 autres blessées dans 27 accidents de la route. Par ailleurs, et durant la même période, les secours de la Protection civile sont intervenus pour effectuer 4178 opérations d'assistance aux personnes en danger et interventions diverses dont l'extinction de 551 incendies urbains, industriels et autres.
ALGER - La direction générale de la Protection civile (DGPC) organise, à partir de ce dimanche, dans la wilaya de Batna, une semaine de sensibilisation aux risques sismiques, indique un communique de cette institution. Au cours de cette semaine de sensibilisation qui rentre dans le cadre d'application du Programme de prévention et de la sensibilisation aux divers risques, un riche programme sera mis en œuvre par les cadres de la DGPC et ceux de la wilaya de Batna, où "plusieurs daïras et communes seront sillonnées, notamment le chef-lieu de la wilayas et les daïras d'Aïn Touta, de Talakhment et de Merouana", précise la même source. Il sera également question d'un programme d'action en matière de sensibilisation et de prévention du risque sismique, dans le milieu scolaire, où des conférences sur le risque sismique seront animées au profit des directeurs des établissements des trois cycles, ajoute le communiqué. La DGPC révèle, à ce propos, que cette campagne de sensibilisation sera organisée sous forme de plusieurs ateliers traitant le risque sismique. Il s'agit des ateliers sauvetage déblaiement et secourisme, exercices de simulation sur la manière d'agir lors d'un séisme en utilisant le camion simulateur, affiches et panneaux des risques majeurs, communications sur le phénomène séisme suivies de débats et émissions radiophoniques locales. Par ailleurs, la direction générale de la Protection civile précise que cette campagne de sensibilisation vise à réduire la vulnérabilité au risque sismique, à favoriser une prise de conscience de la population, à apporter une meilleure connaissance du risque et à prodiguer les consignes de prévention (conduite à tenir).
ALGER- Le Tribunal criminel de Sidi M'hamed (Alger), section des mineurs, a prononcé lundi une peine de 3 ans de prison ferme à l'encontre de trois lycéens impliqués dans le meurtre de Rachid El Aifa, âgé de 16 ans, a-t-on appris auprès des avocats des deux parties. L'affaire remonte au mois de décembre 2016 lorsque la victime a été agressée à la sortie du lycée par les trois accusés, (âgés entre 16 et 17 ans) scolarisés au lycée Mouloud Kacem Nait Belkacem, Dar El Beida (Alger). Lors de l'audience, qui s'est déroulée à huis clos, les accusés ont démenti avoir frappé la victime déclarant l'avoir uniquement poussé par terre sans citer les raisons de cet acte, ajoute la même source. Le procureur de la République avait requis 10 ans de prison ferme à l'encontre des accusés.
CONSTANTINE - 10.000 foyers ont été sensibilisés dans la wilaya de Constantine aux risques liés au monoxyde de carbone au titre d'une campagne lancée en septembre 2016 par la société de distribution de l’électricité et du gaz de l’Est (SDE), a-t-on appris, lundi, auprès de la responsable de la communication. Visant à informer la population sur les risques liés à des installations défectueuses et au manque d’entretien de leurs équipements (chauffage, chauffe bain ), l’opération de porte à porte initiée par cette entreprise a également ciblé 1500 élèves de différents établissements scolaires ainsi que des stagiaires des centres de formation professionnelle, a affirmé Ouahiba Takhrist à l’APS. Au cours de cette opération qui se poursuivra jusqu’à la fin du mois d’avril, 150 mises en demeure ont été établies, dont 100 au centre-ville de Constantine, justifiées, selon cette même responsable, par la défaillance du bloc de sécurité du chauffage, l’absence d’aération, obstruction des gaines d’évacuation des gaz brûlés ainsi que la non-conformité de l’installation. A l’issue de cette campagne de sensibilisation, les lauréats du concours de dessin lancé à travers les établissements seront récompensés, a-t-on indiqué, ainsi que les femmes au foyer lauréates du concours de la meilleure installation intérieure de gaz, a-t-elle indiqué. La société de distribution d’électricité et de gaz de Constantine a, par ailleurs, ciblé 6000 foyers dans le cadre de la campagne de sensibilisation visant à lutter contre le gaspillage de l’électricité, lancée à travers le territoire de la wilaya, au mois de juin 2016, sous le slogan "mieux vous consommez, moins vous payez", a précisé Mme Takhrist. Cette opération, qui s’étendra jusqu’à la fin de l’année en cours, a eu "un écho favorable" auprès des citoyens, selon cette responsable, et ce grâce aux conseils prodigués aux ménages en matière de rationalisation de l’électricité dans l’utilisation des…