Football: le huis clos refait surface et tue le spectacle

Publié le : mardi, 13 février 2018 16:53   Lu : 239 fois
Football: le huis clos refait surface et tue le spectacle
Photo APS

ALGER - Alors que l'enjeu devient de plus en plus important dans les championnats des deux Ligues 1 et 2 à l'approche de la dernière ligne droite, le huis clos a refait surface, comme seule alternative pour sanctionner des comportements et des manières qui n'avaient pas lieu d'être.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a encore une fois eu la main lourde en infligeant lundi soir à l'actuel leader de Ligue 1, le CS Constantine un match à huis clos, alors que le pensionnaire de la Ligue 2, le GC Mascara, en a pris deux.

Après une certaine accalmie qui avait caractérisé la phase aller de la compétition, le début de la seconde partie de la saison est marqué par le retour de ce phénomène qui est en train de tuer le spectacle en privant les supporters de soutenir leurs équipes.

Lors de la 19e journée de la compétition disputée le week-end dernier, pas moins de trois rencontres se sont déroulées à huis clos dans les deux paliers : JS Kabylie - NA Husseïn-Dey (1-1), USM Blida - Paradou AC (0-1) et CAB Bou Arréridj - ASM Oran (2-0).

Lors de la 20e journée de Ligue 2, prévue vendredi, la JSM Skikda, l'un des prétendants à l'accession, accueillera le RC Relizane à huis clos. La formation de l'Est du pays a été sanctionnée suite aux incidents survenus lors de la réception du GC Mascara (2-1), marquée par un envahissement de terrain entraînant l’arrêt momentané de la partie pendant 25 minutes.

Le huis clos s'est emparé même de la compétition continentale, puisque l'ES Sétif a été contrainte de jouer dimanche devant des gradins vides lors de la réception au stade du 8-mai-1945 des Centrafricains du Real de Bangui (6-0) au tour préliminaire (aller) de la Ligue des champions. L'Entente purgera un second match à huis clos lors des 16es de finale de la C1.

La sanction lui avait été infligée par la commission de discipline de la Confédération africaine (CAF) en juillet 2016, à cause des graves incidents survenus à Sétif lors du match contre les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns (0-2), à l’occasion de la 1re journée (Gr. B) de la phase de poules.

En dépit des tentatives de l'instance dirigeante de la compétition pour réduire au maximum cette sanction, la bêtise humaine sévit toujours. Lors de la réunion du Bureau exécutif de la Fédération algérienne de football tenue le 25 décembre 2017, la LFP avait annoncé sa décision d’adresser désormais trois mises en garde, au lieu de deux précédemment, aux clubs fautifs avant de leur infliger la sanction du huis clos, en vain.

La saison 2014-2015 reste celle de tous les records en matière de huis clos puisque pas moins de 58 rencontres ont été disputées sans public, dans les deux Ligues professionnelles.

Football: le huis clos refait surface et tue le spectacle
  Publié le : mardi, 13 février 2018 16:53     Catégorie : Sport     Lu : 239 foi (s)   Partagez