La date d'une rencontre Gouvernement-Walis sur les zones d’ombre sera fixée par Président de la République

Publié le : dimanche, 20 décembre 2020 10:05   Lu : 7 fois

ALGER – Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a fait état, samedi à Alger, d’une rencontre Gouvernement-Walis consacrée au bilan sur les zones d’ombre, dont la date sera fixée ultérieurement par le Président de la République.

Beldjoud a annoncé, lors d’un exposé devant la Commission des Finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l’examen du projet de Règlement budgétaire pour l’exercice 2018, "la programmation d’une rencontre Gouvernement-Walis consacrée au bilan sur les zones d’ombre, dont la date sera fixée ultérieurement par le Président de la République", indique un communiqué de l'Assemblée.

"Une enveloppe de 50 milliards de DA a été dégagée pour le développement de ces régions", a souligné le ministre lors de cette présentation, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement Bessma Azouar.

Répondant, par ailleurs, aux préoccupations des membres de la Commission concernant les cantines scolaires, le ministre a affirmé que "le Président de la République a donné des fermes instructions pour que soient assurés aux élèves des repas convenables", précisant que "ce point sera au menu de la conférence virtuelle qu'il tiendra cette semaine avec les walis et les chefs de daïras".

M. Beldjoud a appelé, dans ce sens, les députés et différents acteurs à "signaler tout dépassement enregistré dans leurs wilayas".

Concernant le transport scolaire, le ministre a fait savoir qu’une correspondance a été adressée au Premier ministre pour l’obtention d’une autorisation exceptionnelle permettant de combler le déficit en chauffeurs de bus de transport scolaire, dont le nombre est estimé à près de 5600 conducteurs".

Relevant "une amélioration" en matière de distribution des logements sociaux, M. Beldjoud a évoqué "l'ouverture d'enquêtes sur tous les dépassements enregistrés", insistant sur "l'impératif respect, strict et rigoureux, de la loi".

Une enveloppe de plus de 184 milliards de DA a été consacrée à la réalisation de 12.489 projets de développement sur près de 33.000 projets destinés aux zones d’ombre au niveau national, selon les chiffres précédemment dévoilés par le conseiller du Président de la République chargé des zones d'ombre, Brahim Merrad.

Ses sorties sur terrain effectuées dans les différentes régions du pays tout au long de ces derniers mois ont permis de recenser plus de 15.000 zones d’ombre avec une population de près de 8 millions d’habitants.

D’ici la fin de l’année en cours, plus de 50% de ces projets seront réalisés pour que l’année 2021 soit "l’année des zones d’ombre par excellence".

Ces projets ont été financés par des fonds provenant des budgets des wilayas et de la Caisse de solidarité des collectivités locales et autres.

La Loi de finances a alloué, dans le cadre du budget 2021, au titre du ministère de l’Intérieur, 100 milliards de DA aux Plans communaux de développement (PCD), dont 50 milliards de DA consacrés aux projets destinés aux zones d’ombre outre ce que consacreront d’autres secteurs socioéconomiques.

S’agissant des projets financés au profit des différentes régions, 5171 projets (41%) ont été achevés pour un montant de près de 55 milliards de DA, 4.309 projets (35%) sont en cours de réalisation et 3.010 projets n’ont pas encore été lancés, et ce, depuis la décision prise par le Président de la République en février dernier concernant les zones d’ombre.

La date d'une rencontre Gouvernement-Walis sur les zones d’ombre sera fixée par Président de la République
  Publié le : dimanche, 20 décembre 2020 10:05     Catégorie : Algérie     Lu : 7 foi (s)   Partagez