Salah Goudjil salue "l'intransigeance de l'Etat" à l'encontre de ceux qui veulent nuire au présent et à l'avenir du pays

Publié le : mercredi, 07 avril 2021 18:40   Lu : 3 fois
Salah Goudjil salue "l'intransigeance de l'Etat" à l'encontre de ceux qui  veulent nuire au présent et à l'avenir du pays

ALGER- Le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, a salué mercredi les décisions adoptées lors de la réunion du Haut Conseil de sécurité présidée mardi par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, insistant sur "l’intransigeance de l’Etat à l’encontre des parties qui veulent nuire au présent et au futur du pays, en entravant le processus démocratique et la dynamique de développement que vit le pays".

Présidant une réunion du Bureau du Conseil de la Nation, élargie aux présidents des groupes parlementaires et au Questeur, M. Goudjil a salué "les décisions adoptées par la réunion du Haut Conseil de Sécurité tenue le mardi 06 Avril 2021, sous la présidence de M. Abdelmadjid Tebboune, Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense Nationale.

Une réunion au cours de laquelle, le Président de la République a insisté sur l’intransigeance de l’Etat à l’encontre des parties qui veulent nuire au présent et au futur du pays, en entravant le processus démocratique et la dynamique de développement que vit le pays", a indiqué un communiqué du bureau du Conseil de la Nation. 

Le président du Conseil de la Nation a, par la même occasion, rendu un "vibrant hommage aux déclarations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors de sa dernière rencontre périodique avec les représentants des médias nationaux" notamment, son engagement à "garantir l’intégrité et la transparence totales des élections législatives du 12 Juin prochain", ajoute la même source.

Le Bureau du Conseil de la Nation considère, ajoute le même communiqué, "cet engagement du chef de l’Etat comme un message de démenti de la manière la plus irréfutable qui soit aux parrains de la fitna et les tenants du chaos et de l’anarchie qui vivent encore et moralement et psychiquement dans un climat de période de transition révolue et dépassée pour l’Algérie et pour son peuple, après la tenue et la réussite du scrutin présidentiel du 12 décembre 2019".

Ces aventuriers, poursuit le communiqué du Bureau du Conseil de la Nation, "ont atteint des niveaux jamais égalés en matière de mise en péril des intérêts stratégiques du pays, au profit de +caprices+ de certains esprits qui tentent désespérément de dominer avec leurs élucubrations l’espace médiatique, au service d’agendas occultes".


Lire aussi : Cherfi appelle à la protection de l'enfant contre la diffamation


En ce qui concerne le projet de la chaine de télévision parlementaire, M. Goudjil a réitéré "l’impérieuse nécessité de la coordination de l’action des différents partenaires chargés de la concrétisation de ce projet en mettant l’accent sur les moyens et les mécanismes à même d’en définir la ligne éditoriale qui ne peut être que celle d’une mission de service public et au service de l’Etat et du citoyen", note le communiqué, soulignant l’importance de l’approfondissement de la concertation au sujet de ce projet et son élargissement de façon "à élaborer le cahier de charges relatif au lancement et à la gestion de la chaîne principalement pour ce qui a trait à son orientation politique, son encadrement et son financement". 

"Ce projet de chaîne de télévision parlementaire est la concrétisation de la décision prise par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors du Conseil des ministres du 23 Février 2020", a rappelé M. Salah Goudjil, ajoutant que cette chaîne parlementaire "vise à conforter l’ouverture et l’interactivité entre l’institution législative et son environnement, principalement le citoyen, comme elle tend à être le relais qui transmettra les préoccupations du citoyen au pouvoir exécutif".

Cette chaîne, estime le Président du Conseil de la Nation, "sera appelée à mette en évidence le travail de fond mené par le Parlement que ce soit au niveau des plénières ou des commissions permanentes ainsi que la mise en valeur du rôle des élus et ce, dans le cadre de l’approfondissement de la pratique démocratique aux niveaux horizontal et vertical".

Concernant la dynamique ayant caractérisé l’action des Commissions permanentes récemment, le Bureau du Conseil de la Nation a exprimé sa "satisfaction quant à ce rythme soutenu qui a marqué le travail des ces instances, que ce soit à travers des missions d’information effectuées au niveau des wilayas de Médéa, Chlef, Tamanrasset, Ghardaïa, El Goléa, Bechar et Béni Abbes ou à travers les séances d’audition des ministres du Travail, de l’Enseignement Supérieur, de l’Agriculture, de l’Energie et de des Mines tout autant que les journées parlementaires consacrées à la stratégie de vaccination contre la pandémie de la Covid-19, la finance islamique et le projet de la chaîne de télévision parlementaire", a souligné le communiqué.

Par ailleurs, après étude de la situation des questions orales et écrites qui lui ont été transmises, selon la même source, le Bureau du Conseil de la Nation a "décidé de transférer dix-sept (17) questions orales et quatre (04) questions écrites au Gouvernement car elles remplissent les conditions réglementaires requises".

Salah Goudjil salue "l'intransigeance de l'Etat" à l'encontre de ceux qui veulent nuire au présent et à l'avenir du pays
  Publié le : mercredi, 07 avril 2021 18:40     Catégorie : Algérie     Lu : 3 foi (s)   Partagez