Les indépendants misent sur les zones d’ombre à Blida

Publié le : mardi, 25 mai 2021 15:13   Lu : 1 fois

BLIDA - Les candidats des listes indépendantes à Blida en campagne pour les élections législatives du 12 juin prochain, misent sur les zones d’ombre de la wilaya, au niveau desquelles ils animent des activités et rencontres de proximité, a-t-on appris auprès des concernés.

La candidate et chargée de communication de la liste indépendante "Afak", la journaliste Hayet Allache, a déclaré à l’APS que ses colistiers, en majorité des universitaires et de jeunes cadres, ont initié, depuis le début de la campagne électorale, de nombreuses rencontres et activités de proximité, au niveau de zones d’ombre de la wilaya, pour, d’une part, faire connaître les candidats de la liste et d’autre part, sensibiliser le corps électoral sur l’impératif d’aller voter le 12 juin prochain.

"Nous avons axé notre campagne sur les activités de proximité et nous avons choisi notre public parmi les zones d’ombre afin de sensibiliser les populations de ces régions, sur l’impératif du changement pour édifier la nouvelle Algérie", a-t-elle ajouté.

Ces candidats tentent, ainsi, de s’attirer les faveurs des électeurs en discutant avec eux de leurs préoccupations quotidiennes et des problèmes qu’ils rencontrent, tout en s’engageant à veiller à les défendre au niveau du Parlement, s’ils leurs accordent leurs voix le 12 juin prochain.

En dépit des moyens financiers limités des jeunes candidats de la liste "Afak", qui disent n'avoir pas encore reçu l’aide prévue par l’Etat pour les candidats indépendants âgés de moins de 40 ans, ils ont ouvert des bureaux dans plusieurs zones d'ombre pour tenter de gagner la confiance des citoyens, a fait savoir Hayet Allache.

Cette même démarche est, également, adoptée par la liste indépendante "Nahdhate Achabab", a-t-on appris auprès de son représentant, Adel Abbasi, qui a relevé que le programme de la liste comprend un axe consacré au développement des zones d’ombre qui sont "un réservoir de ressources naturelles non encore exploité", selon lui.


Lire aussi: Législatives : la liste indépendante "La justice sociale" d’Oran promet des projets créateurs d’emploi


"Nous avons tracé un plan intégré de développement, axé sur la réhabilitation de la ressource humaine au niveau des zones d'ombre, à travers l'emploi dans des entreprises de la région et le renforcement du réseau routier et ferroviaire, pour améliorer les liaisons entre les zones d’ombre et entre ces dernières et les différentes villes", a-t-il expliqué.

Il a souligné qu'à ce jour, les candidats de sa liste se sont rendus dans de nombreuses zones d’ombre, notamment dans les communes de Oued El Alleugue, Djebabra et Mouzaia, "où nous présentons nos candidats, loin des fausses promesses", a-t-il dit.

De son côté, la représentante de la liste "Ahrar Metidja", Abderrazak Amina, a observé que les "zones d’ombre constituent un véritable défi" que les candidats de sa liste oeuvrent à relever pour remporter les prochaines élections, la raison étant que "de nombreux habitants de ces régions sont les premiers à aller voter lors des scrutins".

Elle a ajouté qu'il était du "devoir" des candidats de sa liste, de "s'enquérir des préoccupations des populations de ces zones, afin de pouvoir, en cas de victoire à ce scrutin, les transmettre aux autorités compétentes pour leur prise en charge et contribuer ainsi à améliorer leurs conditions de vie".

Ces candidats indépendants ont tous assuré qu’ils préfèrent, dans le cadre de cette campagne électorale, aller sur le terrain et s’imprégner de la réalité quotidienne de la vie des populations "plutôt que d'animer des meetings dans des salles fermées avec des discours classiques, comme adopté par certaines formations politiques".

L'importance d'exploiter les réseaux sociaux n'a pas échappé à ces candidats indépendants, qui en ont recours durant cette campagne, pour se faire connaître et diffuser leurs programmes électoraux.

A noter que 36 listes (15 indépendantes et 21 partisanes) sont en lice à Blida pour remporter les 12 sièges affectés à la wilaya au sein de la future Assemblée populaire nationale (APN).

Les indépendants misent sur les zones d’ombre à Blida
  Publié le : mardi, 25 mai 2021 15:13     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez