Législatives: l'appel des candidats pour un vote massif relevé

Publié le : dimanche, 30 mai 2021 08:33   Lu : 4 fois
Législatives: l'appel des candidats pour un vote massif relevé

 ALGER - Les titres de la presse nationale paraissant ce dimanche ont relevé l'appel des différents candidats pour un vote massif lors de cette campagne électorale pour les législatives du 12 juin prochain en vue de concrétiser l'aspiration du peuple à un avenir meilleur.

Dans son éditorial du jour intitulé "culture démocratique et pluralisme", le journal El Moudjahid a relevé que "l'Algérie des institutions légitimes et des libertés fondamentales est en marche , pour valider, le 12 juin, le choix souverain du peuple qui aspire à un avenir meilleur, compromis, deux décennies durant, par le règne de la corruption, de la fraude électorale massive et des pratiques antidémocratiques".

Pour ce journal, le renouveau se mesure à "l'aune de l'engagement du président Abdelmadjid Tebboune de tout mettre en œuvre pour la réussite du scrutin de la transparence et de la légitimité populaire jamais connues auparavant".

"A la conquête de l'Ouest", écrit de son côté, le quotidien l'Expression qui relève que plusieurs localités de la partie Ouest du pays ont été le théâtre de plusieurs rencontres animées par des chefs de partis en lice .

Ces derniers ont dans leur discours, été unanimes, en appelant à un vote massif et à davantage d'implication des citoyens dans ces joutes.

Le quotidien Horizons a indiqué dans son éditorial intitulé "la représentation démocratique" que la campagne électorale a entamé la deuxième semaine dans de "bonnes conditions et dans le respect" des principes de la charte signée par les candidats en lice.

Le même journal a ajouté que cette tendance confirmait "le changement de comportement aux antipodes du discours de haine, des invectives, du nihilisme érigés par le passé en programme, en l'absence d'une véritable alternative largement attestée par le faillite de la gouvernance nationale et locale livrée, sous les couleurs des formations politiques de toutes obédiences, aux querelles de leadership et de la course aux privilèges, au détriment des besoins fondamentaux des citoyens".

"Au cœur des programmes: l'économie" titre en Une le quotidien La Nouvelle République qui note que la partie économique des programmes des candidats a commencé à être exposée durant la première semaine de la campagne électorale et prendra "sans doute" plus de place dans les jours qui viennent.

Le même journal a ajouté que la crise économique créée par "les choix hasardeux" de ces dernières décennies, ayant conduit "à une forte dilapidation  des ressources", s'est imposé comme un thème majeur dans la campagne électorale.

Pour sa part, le quotidien El Watan a consacré un article sur ces "déclarations surréalistes qui animent la campagne", indiquant que si quelques "rares formations politiques tentent d'expliciter aux potentiels lecteurs leurs programmes, beaucoup se sont en revanche illustrées par des déclarations ayant provoqué des polémiques ou de moqueries".

Dans un article intitulé "Entre le changement et la continuité des institutions", le journal El Chaab a fait part du plaidoyer des leaders des partis politiques et des candidats indépendants participant à ce scrutin pour le changement politique et économique , à même de "garantir la continuité des institutions de l'Etat et barrer la route aux corrompus".

"Bâtir des institutions fortes" a titré le journal El Massa relevant les différents propos des candidats à ce scrutin dans leur sorties de proximité, appelant le peuple à voter en masse, en choisissant ce qui convient le plus pour représenter le peuple dans la future Assemblée nationale.

Le même journal a assuré que les différents candidats avaient évoqué les "importants défis" et le rôle attendu de la future Assemblée populaire nationale , considérant que ce rendez-vous électoral est "une étape importante" dans le succès du processus du "changement démocratique" visant à l'édification de "l'Algérie nouvelle et la consécration de l'Etat de droit".

De son côté, le journal El Khabar a indiqué dans un article intitulé "Des partis participent .. mais doutent de la transparence des élections" que des partis politiques ont émis des protestations auprès de Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) pour contester les résultats du tirage au sort  des observateurs sous l'argument que les représentants de partis et de listes indépendants n'étaient pas en mesure d'en assurer la couverture entièrement. (APS)

 

Législatives: l'appel des candidats pour un vote massif relevé
  Publié le : dimanche, 30 mai 2021 08:33     Catégorie : Algérie     Lu : 4 foi (s)   Partagez