Algérie

ALGER - La presse nationale parue dimanche a mis en évidence un manque d'engouement de la population une semaine après le coup d'envoi d'une campagne électorale qui peine à mobiliser les Algériens. El Moudjahid souligne, dans son éditorial, que la campagne électorale demeure timide une semaine après son démarrage, estimant que le difficile contexte dans lequel se déroule la compétition électorale ne justifie en rien la timidité qui la caractérise jusqu'au là même si les choses vont aller plus loin dans les jours à venir. Liberté écrit, pour sa part, que la campagne électorale n'arrive pas, pour l'heure, à provoquer "l'emballement d'une population empêtrée dans l'engrenage des difficultés quotidiennes...", relevant que l'offensive des candidats qui tentent d'occuper tous les espaces d'expression publique "n'a pas réussi à insuffler une véritables dynamique de campagne électorale". La Tribune souligne que les partis politiques qui s'efforcent d'animer une campagne électorale atone", n'arrivent pas à susciter l'engouement des citoyens". Dans son carnet de campagne, El Moudjahid note que les partis politiques en compétition tendent à accorder plus d'importance à la jeunesse et à la femme tout en insistant sur la nécessité de conforter les réalisations et les acquis sociaux, notamment le logement social. L'Expression s'est intéressé à la place de l'éducation dans les programmes des partis, jugeant qu'il s'agit d'un "sujet à polémique", estimant que les partis préfèrent éviter la question en raison de son caractère sensible et parfois source de polémique. La même parution reprend les propos du premier responsable du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, qui a appelé, lors de son meeting à Tizi Ouzou, à un vote massif, soutenant que "le changement ne pourrait avoir lieu en dehors des élections et du verdicts des urnes". Horizons reprend, de son côté, la déclaration du chargé de la communication au sein de la…
AIN-TEMOUCHENT - Le président de l’alliance du Mouvement de la Société pour la Paix (MSP)- Front du changement (FC), Abderrezak Mokri, a appelé samedi, à Aïn Témouchent, à dépasser le tribalisme et le clientélisme et à choisir les meilleurs candidats lors des législatives du 4 mai prochain. Le représentant de l’alliance a soutenu , lors d’un meeting qu’il a animé à la bibliothèque Malek Bennnabi du chef-lieu de wilaya, que sa formation politique propose un programme "pouvant défendre les intérêts du pays et de la population". Dans ce sens, il a insisté sur le bien-fondé de la bonne gouvernance des ressources, expliquant que le problème en Algérie "est un problème de la gestion et non de moyens". Abderrezak Mokri a relevé qu’il existe sur la scène politique "des partis qui n’ont rien proposé, ni idée, encore moins un programme, perdant ainsi leur crédibilité". Il a considéré que les prochaines législatives seront une occasion pour les Algériens d'opérer le changement, estimant qu'"il est possible d’éviter la fraude et permettre aux millions d’électeurs d’aller aux urnes", le jour du scrutin. L’intervenant a appelé l’assistance à se mobiliser avec force pour voter au profit des listes de l’alliance MSP-FC pour ces législatives. Le rêve algérien de devenir un pays leader "est réalisable" ORAN- Le président de l’alliance Mouvement de Société pour la Paix et le Front du Changement (MSP-FC), Abderrazak Mokri, a estimé, samedi à Oran, que le rêve de voir l’Algérie devenir un pays leader dans plusieurs domaines "est réalisable". Lors d’un meeting populaire organisé à Oran, dans le cadre de la campagne électorale pour les prochaines législatives, prévues le 4 mai, M. Mokri a dit que "si les Algériens nous donneraient leurs voix et grâce à notre programme, l’Algérie pourra atteindre l’autosuffisance alimentaire en dix ans". L’orateur a souligné qu’"en deux…
JIJEL - Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a appelé samedi à partir de Jijel à la "rationalisation des dépenses et au soutien des nouveaux investissements pour réduire la facture d’importation et faire face aux répercussions de la crise". S’exprimant lors d’un rassemblement populaire à la salle Abdelkader-aberkane du complexe sportif de la ville de Jijel dans le cadre de la campagne électorale pour les prochaines législatives, M. Ouyahia a estimé qu’"il était nécessaire d’adopter une logique économique adaptée à la conjoncture actuelle et d’encourager les investissements réalisés à travers la consommation de produits nationaux pour permettre au pays de rétablir son équilibre économique et financier". S’agissant des nouveaux investissements réalisés dans le domaine de la sidérurgie, le chef de file du RND a proposé des mesures accompagnatrices portant création d’autres investissements dans les services et la sous-traitance notamment. Evoquant le volet de la politique sociale, le SG du RND a rappelé les multiples engagements que sa formation politique compte concrétiser au cours des cinq prochaines années comme la disponibilité du transport scolaire pour les élèves issus des régions enclavées, et l’augmentation du plafond de salaires des demandeurs éligibles au logement public locatif. M. Ouyahia a également affirmé que le RND œuvre pour "établir un système d’aide au loyer pour permettre au maximum de citoyens de régler leur problème de logement". Au sujet du pouvoir d’achat et de la stabilité des prix, M. Ouyahia a indiqué que "l’Etat doit renforcer le contrôle dans les marchés et poursuivre la politique de subvention aux produits alimentaires de base et octroyer des aides financières directes aux démunis en prévision du mois sacré du Ramadhan et mettre fin au procédé du couffin du Ramadan". Devant une assistance nombreuse, M. Ouyahia a appelé les citoyens à aller voter massivement le 4…
OUARGLA - L’alliance El-Feth a présenté, samedi à Ouargla, par la voix de son représentant, Youcef Hamidi, l’agriculture comme étant une "alternative stratégique" pour le développement de l’économie nationale, hors hydrocarbures. Animant un meeting de campagne, à la maison de la Culture Moufdi-zakaria, en prévision des législatives du 4 mai prochain, Youcef Hamidi, secrétaire général du parti national algérien (PNA-membre de l’alliance), a estimé que l’Agriculture était "une alternative stratégique pour le développement de l’économie nationale, hors hydrocarbures", mais aussi en tant que "créneau pourvoyeur d’emplois aux jeunes". Le représentant de l’Alliance El-Feth (regroupe 5 partis: PNA, Parti patriotique libéral, Mouvement des nationalistes libres, Parti Ennour et Parti de la jeunesse démocratique) a mis l’accent, à ce titre, sur la nécessité d’élaborer des plans pour le développement du secteur de l’agriculture, notamment dans les régions du Sud. Les agriculteurs du Sud ont eu déjà à donner des "exemples de réussite" dans ce secteur vital, a-t-il souligné pour étayer son propos. Après avoir indiqué que le programme de la formation qu’il représente s’articulait autour de la promotion de l’individu et de la société, ainsi que sur la réforme du système éducatif, le même orateur a appelé à "l’amélioration de la situation des catégories sociales à faibles revenus". Au terme de son intervention, Youcef Hamidi a salué les efforts déployés par les membres de l’Armée nationale populaire et des différents autres corps sécuritaires pour préserver la sécurité et la stabilité du pays.
ALGER - Les leaders des partis politiques ont appelé samedi à généraliser la réconciliation nationale par le renforcement de la pratique démocratique dans le but de préserver l’unité et la stabilité du pays où régneront la fraternité et la justice. Au 7e jour de la campagne électorale pour les législatives du 4mai prochain, le président du Mouvement El-Islah, Filali Ghouini, s’est engagé à M’Sila où il a animé un meeting populaire à œuvrer dans le sens "d’élargir la réconciliation nationale, concrétiser la concorde nationale et préserver l’unité du pays et sa stabilité", affirmant que "ceux qui nourrissent des illusions pour déstabiliser le pays seront déçus". Dans le même sens, le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, a estimé à Tizi Ouzou que la seule voie pour la construction et le développement de l’Algérie est "la solution démocratique", faisant observer que "le changement par la rue mène toujours vers le chaos et jamais vers la démocratie". Il a cité à ce propos les exemples de pays ayant vécu ce qui est appelé "le printemps arabe qui n’a apporté que destruction". A Skikda, le président du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaïd, a développé le même discours, affirmant que son parti aspire à une "société équilibrée où règnent la fraternité et la justice". Il a ainsi relevé que l’Algérie possède d’énormes ressources pour le redressement de son économie, axée sur le développement de l’agriculture, les industries de transformation et le tourisme, mettant en garde contre "les lobbies qui tentent de passer de la sphère économique vers celle de la politique pour obtenir l'immunité parlementaire". De son côté, la secrétaire générale du Parti de travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a appelé à Tlemcen, les citoyens à œuvrer dans le sens "d’immuniser l’Algérie contre les menaces internes et externes", estimant que les élections du 4…
MOSTAGANEM - Le Secrétaire général du Mouvement de l’entente nationale (MEN), Ali Boukhezna, a appelé, samedi à Mostaganem, les citoyens à mieux choisir les candidats les plus aptes à les représenter au prochain parlement pour "défendre leurs préoccupations". Lors d’un rassemblement tenu à la maison de la culture Ould-abderrahmane-kaki du chef-lieu de wilaya, M. Boukhezna a insisté sur le choix des "candidats compétents" pour représenter dignement les électeurs à l’APN et prendre en charge leurs préoccupations. Dans ce sens, il appelé l’assistance à une "forte participation" aux échéances électorales pour en faire un rendez-vous du changement. Le SG du MEN a réitéré sa demande de valoriser les richesses naturelles du pays pour les léguer aux générations futures en optant pour des solutions alternatives basées sur l’exploitation des énergies renouvelables et propres. Il a également prôné la promulgation de lois aidant à garantir un climat d’investissement stable, transparent et à protéger le produit national. Parlant des jeunes, le SG du MEN a proposé la création de pépinières spécialisées autour d’un projet sectoriel pour assurer à cette catégorie de citoyens un emploi, un revenu adéquat et des recettes pour l’Etat. Il a également proposé la création d’un fonds d’assurance pour assurer le rapatriement des citoyens décédés à l’étranger, des facilités d’accès au logement pour les membres de la communauté nationale vivant à l’étranger, l’intégration des compétences installées à l’étranger dans le cadre de l’investissement. Enfin, M. Boukhezna a salué les efforts des membres de l’ANP et des autres corps de sécurité qui font face au terrorisme et au crime organisé. Il a appelé également à combattre les fléaux de "la corruption, la bureaucratie et toutes les formes de criminalité et de délinquance qui gangrènent la société".
ALGER - Agenda de dimanche 16 avril, 8ème jour de la campagne électorale pour les législatives de 4 mai 2017. - RND Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, anime deux meetings populaires à Tissimssilt (10h00) et à Tiaret (14h00) - PT La secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Louiza Hanoune anime un meeting populaire à la salle omnisport de la commune de Mohammedia dans la wilaya de Mascara (10h30) - MSP L'Alliance du Mouvement pour la société et la paix (MSP) anime deux meetings à Constantine (14h00) et à Oum El-Bouaghi 17h00 - PEP La présidente du Parti de l'équité et de la proclamation (PEP), Naima Salhi organise de 9h00 à 11h00 des rencontres de proximité dans les quartiers de (Aïn Kercha, Hnichten tangui, Aïn Fakroune), puis une conférence de presse à la maison de la culture (Nouar Bouberker) à 14 h00 suivie d'un meeting à 16h30 - MEN Le secrétaire général du Mouvement de l'Entente nationale (MEN), Ali Boukhazna anime un meeting à la salle omnisport de Mahla dans la wilaya d'El Bayadh - PLJ Le président Parti de la liberté et de la justice (PLJ), Mohamed Saïd, anime un meeting à la salle Hami Belkacem dans la wilaya d'El-Oued (16h30) - Front El-Moustakbal Le secrétaire général du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaid anime un meeting à Hassi-Messaoud à Ouargla (15h00) - MPA Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, anime un meeting au centre culturel, Aïssat Idir à Skikda (10h00) - FLN Le secrétaire général du parti du Front de libération national (FLN), Djamel Ould Abbès anime deux meetings au palais de la culture à Skikda (10h00) et à la maison de la culture Malek-Haddad à Constantine (14h00) - Mouvement El Islah Le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, anime un…
TLEMCEN - La secrétaire générale du parti de travailleurs (PT), Louiza Hanoune, a appelé, samedi à Tlemcen, les citoyens à donner leurs voix à son parti pour opérer le changement et immuniser l’Algérie contre les menaces internes et externes. Animant un meeting populaire au complexe sportif Colonel-lotfi, dans le cadre de la campagne électorale, Mme Hanoune a souligné que les élections sont "une bataille qu’il faut mener ensemble car, il s’agit d’une question de sauvegarde nationale", appelant, dans ce contexte à une forte participation le 4 mai prochain, surtout de la part des jeunes. Mme Hanoune a assuré que son parti a pleinement confiance aux jeunes, conscients de la situation que traverse le pays, signalant que ces élections se déroulent en un contexte particulier marqué par les mesures d’austérité et qu’il était "primordial pour que chacun exprime sa voix et son choix pour la défense de l'entité nationale". Parlant de la wilaya de Tlemcen, la SG du PT a estimé que cette collectivité a le droit d’être concernée par le nouveau découpage administratif, ajoutant que la région de Maghnia "possède ses propres caractéristiques et doit avoir ses propres projets de développement et sa richesse". Par ailleurs, la même responsable a indiqué que son parti milite pour contrer toutes les "lois injustes et antinationales", comme il œuvre à "recouvrir les acquis et les droits spoliés" afin de consolider et renforcer le tissu national et social. Elle a, à la même occasion, insisté sur "la lutte contre la corruption, l’évasion fiscale et la saisie des fonds et biens illégalement acquis" comme elle a préconisé "un contrôle rigoureux de la gestion de deniers publics, des marchés publics ainsi que l’enseignement de Tamazight de manière obligatoire dans toutes les wilayas du pays en vue de conforter l’unité nationale". Mme Hanoune appelle ses troupes à…
EL BAYADH - Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a réaffirmé samedi à El Bayadh que son parti "place l’Algérie au dessus des intérêts partisans". Lors d’une rencontre à la bibliothèque communale de Chellala (Sud de la wilaya d’El Bayadh), Belkacem Sahli a indiqué que son parti aspire à ce que les prochaines législatives se déroulent dans la transparence et dans un climat responsable, appelant les citoyens à voter au profit de partis "porteurs de programmes ambitieux et complets, à l’instar de celui de son parti". Dans ce contexte, il a précisé que le programme de l’ANR est "riche en propositions touchant tous les domaines visant la relance de toutes les régions du pays". Il a souligné que le pays a besoin d’"un parlement crédible comptant des compétences qui veilleront à répondre aux aspirations du citoyen". Par ailleurs, le même orateur a salué les réformes initiées par le Président de la république, M. Abdelaziz Bouteflika, appelant à poursuivre ce processus et à préserver les institutions de l’Etat. Belkacem Sahli a prôné la réduction des disparités dans le développement des régions, appelant à encourager l’investissement et à lutter contre les entraves bureaucratiques dont souffrent des investisseurs.
GUELMA - Le président du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaïd, a appelé samedi à Guelma la classe intellectuelle en Algérie à "faire preuve de courage et assumer sa responsabilité de sensibilisation du peuple". Dans un meeting populaire tenu au centre des loisirs scientifiques Salah-boubnider dans le cadre de la campagne électorale des législatives du 4 mai, M. Belaïd a estimé que les intellectuels et universitaires doivent "consacrer leur savoir et fonctions à la résolution des problèmes de la société faute de quoi ils auraient fui leur responsabilité". Pour le président du Front El-Moustakbal, le rôle le plus important que doit jouer aujourd’hui l’intellectuel consiste à "éclairer le peuple et lui donner les idées positives qui participent à la résolution des maladies sociales dont la cupidité et la paresse qui sont les véritables entraves au développement du pays". M. Belaïd a aussi appelé à donner aux plus de 300.000 diplômés universitaires annuellement formés leur chance d’accéder à des emplois compatibles avec leur instruction et spécialité qui favoriseront leur confiance en la patrie et les éloignent des idées malsaines dont l’émigration clandestine. Il a également estimé que le véritable changement ne se rapporte pas au changement des personnes mais à "la transformation vers le bon sens des mentalités et des pratiques de sorte à placer le pays sur la bonne voie". Insistant sur une participation massive aux prochaines législatives, l’intervenant a exhorté les citoyens à ne pas se soumettre aux hommes d’affaires et à donner leurs voix aux compétences estimant que "celui qui vend sa voix vend son âme". Après en avoir présenté les lignes principales, Belaïd a considéré que le programme de son parti repose essentiellement sur la réforme de la justice et la promotion des secteurs de l’agriculture, du tourisme et de la santé.