L'exposition d'enluminure "Héritage pluriel" au musée des Beaux-arts

Publié le : vendredi, 26 mai 2017 14:38   Lu : 9 fois
L'exposition d'enluminure "Héritage pluriel" au musée des Beaux-arts
APS PHOTOS © 2017

ALGER - L'artiste peintre Djazia Cherrih propose au public, jusqu'au 11 juin prochain, une exposition d'art pictural,  revisitant les standards de l’enluminure et de la miniature, au musée national des Beaux-arts d'Alger.

Intitulée "Héritage pluriel", cette exposition apporte une palette de couleurs plus contemporaine à une collection puisant ses inspirations dans les œuvres de grands maîtres algériens de l'enluminure Mohamed Racim, Mustapha Ben Debbagh et Mohamed Temmam.

L'artiste présente une première série de petits formats inspirée des motifs floraux et végétaux des zelidj (carreaux de revêtement mural) en y introduisant une palette de couleur atypique orientée vers des trames de fond dans des tons verts et mauves.

Djazia Cherrih propose également une série de grands formats, élaborés comme des tableaux de faïences composés de petits carreaux dans les même tons en plus d'ornements évoquant l'enchevêtrement des meubles d'ébénisterie traditionnelle ou encore les colonnes torsadées en bois ou en marbre des demeures mauresques. Toutes ces œuvres ont été réalisées par fragments, à la gouache sur du papier, et assemblé par la suite.

Dans son exploration de l'enluminure, la plasticienne a également expérimenté le travail sur des carreaux d'émaille sur des plaques de cuivre en collaboration avec l'artiste Mustapha Adane, très connu dans cette discipline. Des œuvres dans lesquelles Djazia Cherrih laisse libre court à un trait plus contemporain et où elle ne garde que la forme du support.

Cette exposition inaugurée le 11 mai comporte également des miniatures aux influences orientalistes restituant des scènes de la vie quotidienne des habitants de la Casbah d'Alger à la période de la régence ottomane, encadrés par des rubans d'enluminure.

Cette série de miniatures reproduit des scène à l'intérieur des maisons, dans les bains maures ou encore dans les rue de la cité.

Miniaturiste et enlumineur diplômée de l'Ecole des Beaux-arts d'Alger, Djazia Cherrih a pris part à plusieurs expositions et manifestations dédiées à cette discipline en Algérie en plus d'avoir réalisé trois timbres postaux en 2014.

L'exposition d'enluminure "Héritage pluriel" au musée des Beaux-arts
  Publié le : vendredi, 26 mai 2017 14:38     Catégorie : Culture     Lu : 9 foi (s)   Partagez