Print this page

Energie: hausse à 12,5 millions de tonnes de la consommation de carburants en 2020

Publié le : lundi, 21 juin 2021 20:14   Lu : 13 fois
  • Partagez

ALGER - La consommation de carburants (essences et gasoil) sur le marché national a atteint 12,58 millions de tonnes en 2020, contre 14,41 millions de tonnes en 2019, a indiqué lundi à Alger, le directeur de la division de régulation économique auprès de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Samir Houghlaouene.

Dans sa communication sur le marché national des carburants, présentée à l’occasion d’une journée technique sur la généralisation de l’utilisation de l’essence sans plomb, M. Houghlaouene a fait savoir que la part des essences dans ce volume global a atteint  3,36 millions de tonnes dont 1,33 millions de tonnes d’essence sans plomb, (contre 3,91 millions de tonnes en 2019 avec 1,51 millions de tonnes sans plomb).

M. Houghlaouene a fait observer une baisse continue de la consommation d’essence durant les six dernières années (de 2015 à 2020) où la consommation est passée de 4,43 millions de tonnes en 1015 à 3,36 millions de tonnes en 2020.

Une baisse également constatée pour la consommation du gasoil entre 2015 et 2018 avec des volumes respectifs de 15,03 millions de tonnes, 14,59 millions de tonnes et 14,23 millions de tonnes. Mais il y a une reprise de la consommation du gasoil à partir de 2018 jusqu’à 2020 avec des volumes respectifs de 14,29 millions de tonnes, 14,41 millions de tonnes et 12,58 millions de tonnes.

En parallèle de cette baisse de la consommation des carburants, ce responsable à l’ARH a fait remarquer une croissance du parc automobile national avec 440.000 véhicules supplémentaires durant la période considérée.

"Le nombre de véhicules du tourisme sur la période 2016-2020 a ainsi grimpé, atteignant 6,42 millions d’unités", a-t-il noté.

Cet intervenant attribue ce contraste entre l’évolution du parc automobile et la baisse de consommation de l’essence par la hausse des  prix. "Entre 2015 et 2020, les prix ont doublé pour l’essence normal à  22 DA", a-t-il expliqué.

Par rapport à l’évolution de la consommation des essences sur le marché, il a fait constater une hausse de consommation de l’essence sans plomb de 1,25 à 1,55 millions de tonnes.

En parallèle, la consommation de l’essence super est passée de 2,04 millions de tonnes à 1,29 millions, a-t-il indiqué, expliquant ce recul par l’effet de substitution de l’essence super à l’essence sans plomb.

Quant à la consommation de l’essence normale, elle a pratiquement stagné à un million de tonnes, a-t-il ajouté.

Lors de cette journée technique, les intervenants ont évoqué les méfaits du plomb sur la santé humaine, en rappelant que ce polluant nocif est classé par l’OMS parmi les dix produits chimiques menaçant la santé de l’homme.

"Il peut être à l’origine de maladies graves telles les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires et les cancers", ont t’ils prévenu.

Ils ont par ailleurs insisté sur les bénéfices sanitaires, environnementaux et économiques du passage à l’essence sans plomb, soulignant que l’élimination du plomb permettra également de booster le développement de nouvelles technologies plus respectueuses de l’environnement avec une réduction des polluants émis dans l’air.

 

Energie: hausse à 12,5 millions de tonnes de la consommation de carburants en 2020
  Publié le : lundi, 21 juin 2021 20:14     Catégorie : Economie     Lu : 13 foi (s)   Partagez