Règlement budgétaire 2015: consommation de 83.11% du budget de  fonctionnement du secteur de la Culture  

Publié le : mercredi, 03 janvier 2018 09:53   Lu : 0 fois
Règlement budgétaire 2015: consommation de 83.11% du budget de  fonctionnement du secteur de la Culture  

ALGER- Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a fait part, mardi, dans son exposé devant la commission des finances et du budget  à l'Assemblée populaire nationale (APN), qui a poursuivi ses travaux dans  le cadre de l'examen du projet de loi portant règlement budgétaire 2015, de la consommation de 83.11% du budget de fonctionnement du secteur, soit plus de 26 mds DA, y compris le budget affecté à la manifestation "Constantine,  capitale de la culture arabe 2015".   

 En réponse à l'essentiel des observations formulées par les instances du contrôle financier concernant du budget de 2015, le ministre a focalisé sur 3 axes, à savoir le budget de fonctionnement, le budget d'équipement et  les fonds spéciaux, indiqué un communiqué de l'APN. 

A ce titre, le ministre a fait état de la prise en charge de la  quasi-totalité de ces observations au cours de l'exercice 2016/2017, deux  années qui ont connu, a-t-il dit, une amélioration qualitative en matière  de gestion des ressources financières et humaines, ajoute la même source. 

Par ailleurs, M. Mihoubi a expliqué que les dépenses du secteur au titre  du "Budget de fonctionnement" ont été réparties entre les salaires et les  indemnités des personnels du secteur, ajoutant qu'une autre partie de ce  budget a été alloué au soutien des entreprises à caractère administratif,  commercial ou économique. 

Ce budget a également été consacré à l'organisation de diverses  manifestations ainsi qu'au soutien aux associations culturelles. 

Le ministre de la Culture a, en outre, indiqué que le budget d'équipement  a été consacré au financement de plusieurs projets culturels, dont certains  ont été réalisés et d'autres accusant du retard en raison de l'absence des bureaux d'études spécialisés dans la restauration du patrimoine culturel ou  en raison de l'absence d'assiettes foncières appropriées.

Les questions des députés ont porté, au terme de la séance qui a été  présidée par M. Toufik Torche, président de la Commission en présence du  ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, sur les causes de  la non exploitation des postes budgétaires attribués dans les lois de Finances offrant des postes d'emploi permanents au profit des jeunes, ainsi  que sur le grand écart entre les dotations budgétaires consacrées au  secteur et la consommation et les mécanismes adoptés pour contrôler les  dépenses des projets, particulièrement celles engagées pour des festivals, en particulier, la manifestation "Constantine, capitale de la culture arabe  2015". Des questions ont également été posées sur le devenir des  publications réalisées dans le cadre de cette manifestation. 

Par ailleurs, les membres de la Commission ont mis l'accent sur la  nécessité de coordonner l'action entre les secteurs de la Culture et du  Tourisme pour promouvoir le legs culturel, en mettant à profit les  monuments historiques et culturels dans le domaine du tourisme. 

Ils ont, en outre insiste sur le relance du théâtre et du cinéma au niveau  local et national par la réhabilitation des salles du cinéma et des  théâtres et par la prise en charge de la situation sociale des artistes.  

Règlement budgétaire 2015: consommation de 83.11% du budget de  fonctionnement du secteur de la Culture  
  Publié le : mercredi, 03 janvier 2018 09:53     Catégorie : Economie     Lu : 0 foi (s)   Partagez