Sahara occidental: un responsable français appelle Joe Biden à annuler "la déclaration illégale" de Trump

Publié le : jeudi, 04 février 2021 19:55   Lu : 2 fois

GONFREVILLE L'ORCHER (France) - Le maire de la ville française de Gonfreville l’Orcher, Alban Bruneau a appelé mercredi le président américain Joe Biden à annuler "la déclaration illégale" de son prédécesseur, Donald Trump sur la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

"Votre attachement bien connu et ferme au multilatéralisme et au respect par les Etats-Unis d'Amérique de leurs obligations internationales nous fait espérer que vous révoqueriez cette déclaration illégale, réaffirmant la position traditionnelle de votre pays concernant le statut juridique du Sahara Occidental et le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la liberté", a indiqué Alban Bruneau dans une lettre adressée au président américain Joe Biden.

"Comme l’objectif de cette proclamation implique les droits d’une tierce partie, à savoir la souveraineté du peuple du Sahara occidental, je considère qu’il est de mon devoir de réagir car elle constitue une violation flagrante du droit international et de la Charte des Nations Unies à bien des égards", a-t-il ajouté.

Le responsable français souligne que la déclaration de Donald Trump "contredit non seulement la Charte des Nations Unies mais aussi un principe fondamental de la Constitution des Etats-Unis, à savoir le droit à l'autodétermination, défendu par le Président Wilson en 1918, et depuis alors il est devenu un principe juridique universel grâce auquel de nombreux pays du monde jouissent désormais de leur liberté".

Dans sa lettre envoyée à Joe Biden, le maire de Gonfreville l’Orcher estime que ces principes sont de nature à permettre à la nouvelle administration d’aspirer "à jouer son rôle naturel au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies en tant que facilitateur impartial dans les efforts visant à résoudre l'un des plus anciens cas de décolonisation pendants devant l'ONU".

Il a rappelé que cette condition a été consolidée par l'avis consultatif de la Cour Internationale de Justice d'octobre 1975, ainsi que par d'autres décisions pertinentes, y compris celles de la Cour de Justice de l'Union européenne qui a statué en 2016 et 2018 qu'en vertu de la Charte des Nations Unies, le Sahara occidental a "un statut séparé et distinct" et "que le territoire du Sahara occidental ne fait pas partie du territoire du Royaume du Maroc".

"J’espère que vous renouvellerez votre soutien aux préceptes de la légalité internationale, à l'état de droit et au respect scrupuleux du droit du peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son statut politique conformément au principe du droit à l'autodétermination consacré dans la Charte de l’ONU et dans les résolution pertinentes des Nations Unies", conclut Alban Bruneau.

Sahara occidental: un responsable français appelle Joe Biden à annuler "la déclaration illégale" de Trump
  Publié le : jeudi, 04 février 2021 19:55     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez