Un projet de résolution condamnant les attaques contre les civils lors de conflits soumis au vote

Publié le : mardi, 27 avril 2021 16:35   Lu : 1 fois

NEW YORK (Nations-Unies) - Un projet de résolution sur la protection des civils lors de conflits armés est soumis mardi au vote au Conseil de sécurité, selon le texte initié  par le Vietnam, président du Conseil pour le mois d'avril.

Le projet de résolution met en évidence l'impact humanitaire de la destruction de structures indispensables à la survie de la population civile lors de conflits armés.    La procédure de vote par écrit étalée sur 24 heures a commencé lundi (26 avril) à 9 h 30 et devrait se terminer mardi (27 avril) à 9 h 30.

Le  texte condamne les attaques contre les civils et les infrastructures civiles dans les situations de conflit armé et exige que toutes les parties au conflit cessent ces pratiques.

Il encourage en outre les efforts visant à protéger les biens indispensables à la survie de la population civile. Aussi, le projet de texte souligne la nécessité de faciliter la livraison et la distribution sans entrave du vaccin Covid-19 dans les zones de conflit armé.

Il demande également au Secrétaire général d’inclure un sous-point sur la protection des biens indispensables à la survie de la population civile dans ses rapports sur la protection des civils.


Lire aussi: Le Conseil de sécurité appelé à prendre des mesures concrètes pour mettre fin à l'occupation marocaine


Le projet de résolution distribué par le Vietnam le 19 avril a été discuté par les membres du Conseil au cours d'une table ronde virtuelle informelle qui a été suivie d'une série de discussions bilatérales.

Les membres ont proposé un certain nombre d'amendements au texte initial. La référence aux crimes de guerre a constitué au départ un point d'achoppement lors des négociations, l'Inde ayant indiqué qu'elle n'était pas partie au Protocole additionnel I aux Conventions de Genève (1977) qui n'utilisent pas le terme de crimes de guerre.

Le projet de texte mentionne, cependant, que le recours, à la famine comme méthode de guerre contre les civils peut constituer un crime de guerre.

Selon des sources proches du Conseil de sécurité, certains membres du Conseil comme l'Inde et la Russie ne se sont pas mis d'accord sur une référence au changement climatique.

En guise de compromis, le projet de résolution mentionne plutôt les "phénomènes météorologiques violents" et leur impact possible sur la situation humanitaire dans les conflits armés.

Un projet de résolution condamnant les attaques contre les civils lors de conflits soumis au vote
  Publié le : mardi, 27 avril 2021 16:35     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez