ALGER - La ferme opposition affichée par plusieurs républicains et démocrates, à l'égard de la décision unilatérale du président sortant des Etats-Unis Donald Trump de reconnaitre la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, est "un signe positif", estime l'expert américain en droit international, Stephen Zunes, jugeant possible l'annulation de cette mesure par le futur locataire de la Maison Blanche.
BAMAKO - Une mission de haut niveau de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a dit mardi au Mali ne pas avoir à ce stade de raison de douter que les autorités de transition tiennent le délai de 18 mois pour restituer le pouvoir aux civils.
WASHINGTON- L'ancien Conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, a appelé mardi l'administration Biden à annuler la proclamation du président sortant, Donald Trump, relative à la reconnaissance de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.
NEW YORK (Nations unies) - Le Conseil de sécurité des Nations-Unies a fait part, mardi, de son inquiétude vis-à-vis de la persistance de la menace terroriste qui touche plusieurs pays à travers le monde.
PRETORIA - Le ministre des Affaires étrangères, M. Sabri Boukadoum, a discuté, mardi, avec la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Naledi Pandor, de la nécessité pour l’Algérie et l’Afrique du Sud d'intensifier leurs efforts conjoints au sein de l'Union africaine (UA) et des Nations Unies en vue de promouvoir les intérêts de l'Afrique et répondre aux aspirations légitimes des peuples du continent.
ALGER - Un film documentaire diffusé lundi soir par la chaîne TV3 a braqué les projecteurs sur les batailles intenses qui font rage le long du mur de la honte entre l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) et l’armée marocaine, suite à la rupture par le Maroc de l’accord de cessez-le-feu le 13 novembre dernier.
STOKHOLM - Le peuple sahraoui attend de la nouvelle administration américaine qu'elle écoute la voix de la sagesse et du droit international dans le processus de règlement de la question sahraouie ou fasse au moins preuve de neutralité et "corrige la bourde de Donald Trump", a affirmé mardi le représentant du Front Polisario en Suède et en Norvège.
LONDRES- L'écrivain marocain, Fouad Oujani, a affirmé que le Maroc aurait dû normaliser avec son peuple et non pas avec l'entité sioniste, rappelant la réalité endurée par les Marocains, ce qui est loin de l'image stéréotypée surréaliste que le régime marocain s'efforce à dessiner.
WASHINGTON- La nouvelle administration américaine dirigée par Joe Biden ne pourra pas aller à l'encontre du droit international, ni renier la politique "claire" des Etats-Unis concernant le statut juridique du Sahara occidental, a estimé le politologue iranien Hassan Hashemian.
ALGER - Le ministre des Affaires étrangères, M. Sabri Boukadoum, et la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Mme Naledi Pandor, ont débattu, mardi à Pretoria, de la question du Sahara occidental et réaffirmé leur "plein appui" à la nomination immédiate d'un nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour ce territoire occupé.