Les zones d’ombre connaissent un saut qualitatif de développement

Publié le : lundi, 26 octobre 2020 19:59   Lu : 12 fois
Les zones d’ombre connaissent un saut qualitatif de développement

BOUMERDES - Le conseiller du président de la République chargé des zones d'ombre, Brahim Merad, a affirmé, lundi à Boumerdes, que les zones d’ombre à travers le pays, connaissent actuellement un "véritable saut qualitatif de développement".

"L’Etat s’est lancé dans une véritable révolution du développement, pour éradiquer les zones d’ombre à travers les villages et les campagnes du pays", a indiqué Brahim Merad lors d’une réunion travail avec l’exécutif de wilaya, ayant porté sur l’examen de la situation des programmes de développement, destinés aux zones d’ombre à Boumerdes.

La réalisation de cet objectif se fera, a-t-il ajouté, grâce à la "mise en œuvre de projets de développement pas coûteux, à durée limitée, et touchant la quasi totalité des secteurs, dont le raccordement aux réseaux d'AEP, d’électricité, et de gaz, l’ouverture de voies d'accès, le bitumage des routes, et autres ", a-t-il précisé.

Ce même haut responsable a souligné que "cet objectif se matérialisera petit à petit et nous le constatons lors de nos visites dans les zones d’ombre à travers le pays", a-t-il dit, observant que "le Gouvernement accorde actuellement un intérêt particulier au développement de ces zones, et réunir toutes les conditions et commodités afin d’attirer et de fixer les populations à leurs niveau ", a-t-il expliqué.

M.Merad a insisté à ce titre sur "l’impératif d'adoption d’approches et méthodes appropriées pour le traitement de la situation du développement au niveau de ces zones, en s’appuyant sur les fonds de développements locaux et sectoriels", a-t-il recommandé.

Il a préconisé, à cet effet, "la poursuite du recensement de toutes ces zones reculées, et d’œuvrer à couvrir leurs besoins en matière de développement, en fonction des priorités et des moyens disponibles", insistant, en outre, sur la nécessité de "traiter les zones d’ombre à travers une vision politique claire, intelligente, juste et opérante".


Lire aussi: Merad insiste sur "un recensement exhaustif" des zones d’ombre à travers le pays


"L’intérêt apporté à ces zones sensibles et déshéritées est de nature à les aider à rejoindre la locomotive du développement par la valorisation de leurs différentes ressources", a estimé le même responsable.

Dans son intervention à l’occasion, le wali de Boumerdes, Yahia Yahiatene, a fait cas du recensement de 382 opérations de développement actuellement en cours de réalisation au niveau de 322 zones d’ombre, sur un total de 899 opérations inscrites, pour un montant global de plus de 5 milliards de DA.

Durant cette visite de deux jours à Boumerdes, le conseiller du président de la République chargé des zones d’ombre, aura à s'enquérir de l'état d’avancement d’un grand nombre de projets de développement au niveau de huit communes de la partie-Est de la wilaya.

Les zones d’ombre connaissent un saut qualitatif de développement
  Publié le : lundi, 26 octobre 2020 19:59     Catégorie : Régions     Lu : 12 foi (s)   Partagez