Gestion des crises: Passer d'une politique réactive à celle prospective

Publié le : dimanche, 26 septembre 2021 17:08   Lu : 2 fois
Gestion des crises: Passer d'une politique réactive à celle prospective

ALGER - Les recommandations du 4e Atelier organisé dans le cadre de la rencontre Gouvernement-Walis, sous le thème "Gestion des crises au niveau local (feux, stress hydrique, COVID 19): repenser les modes de prévention, de coordination et d’intervention", se sont articulées autour de l'impératif de passer d'une politique réactive à une politique prospective, anticipative et préventive.

Les recommandations de cet atelier, lues dimanche par le wali de Khenchela Ali Bouzidi, ont mis en exergue l'impératif de renforcer la gouvernance administrative des catastrophes, la surveillance des risques majeurs par des études approfondies permettant d'intervenir efficacement en cas de survenance et de faciliter l'opération de relèvement et de reconstruction.

Issues d'un large débat sur les modes de prévention, de coordination et d'intervention face aux différentes crises locales et catastrophes majeures, les 45 recommandations sont axées sur l'importance d'investir dans les programmes de sensibilisation et de formation des citoyens et de la société civile en matière de lutte contre les risques, ainsi que l'utilisation des plateformes numériques de secours, la mise en place d'un système d'alerte en prévision des inondations et le lancement d'un programme de simulation des risques majeurs. 

Il s'agit également de l'application stricte de la réglementation de construction et d'urbanisme, de l'importance de l'aspect coercitif dans les cas de feux de forêts, de l'association des populations des zones forestières dans les opérations de contrôle et de reboisement, la formation des bénévoles en matière d'intervention en cas de catastrophes et de crises avec l'impératif de tirer les enseignements ainsi que l'intensification des actions de proximité en faisant appel au secteur des affaires religieuses à travers les mosquées et les prêches du vendredi.


Lire aussi: Gouvernement-Walis: réaliser l'équilibre territorial à travers un développement "intégré, cohérent et durable"


Parmi ces conclusions figurent également la nécessité de déterminer les autorités chargées des opérations périodiques de curage des avaloirs et de ramassage des ordures et des résidus en prévention des risques, la mise en œuvre d'une politique prospective de gestion de l'eau potable, l'évaluation des besoins des générations futures avec une utilisation large des eaux non-conventionnelles, ainsi que la mise en place d'un dispositif de veille et de pré-alerte.

Concernant l'indemnisation des sinistrés, les participants à l'atelier ont mis en avant l'importance de créer des commissions au niveau local et d'un Fonds spécial dédié à la gestion des catastrophes et à la prise en charge des risques, avec identification des zones les plus exposées aux risques et respect de la spécificité de chaque région.

La rencontre Gouvernement-Walis, organisée sous l'égide du président de la République, sous le thème "Relance économique, équilibre régional, justice sociale" a vu la participation des membres du Gouvernement, des walis de la République, des représentants des deux chambres du Parlement, ainsi que des cadres centraux des différents secteurs ministériels et  des instances publiques.

Gestion des crises: Passer d'une politique réactive à celle prospective
  Publié le : dimanche, 26 septembre 2021 17:08     Catégorie : Régions     Lu : 2 foi (s)   Partagez