Législatives: 2 centres de vote saccagés à Saharidj et escarmouches à Rafour (Bouira)

Publié le : jeudi, 04 mai 2017 13:42   Lu : 25 fois

BOUIRA - Deux centres de vote ont été saccagés jeudi dans la commune de Saharidj (Est de Bouira), où des jeunes ont empêché les citoyens d’accomplir leur devoir électoral, alors que des dizaines d'autres jeunes ont empêché l’arrivée des urnes à Rafour (M’Chedallah), après que des protestataires ont bloqué la route nationale N 26 menant vers Béjaia, a constaté l'APS.

A Saharidj, plus d’une vingtaine de jeunes ont dès les premières heures du vote, empêché les citoyens d’accomplir leur devoir avant de saccager les deux centres de vote. Des citoyens ont été refoulés par des jeunes protestataires.

A Rafour, un village relevant de la municipalité de M’Chedallah (Est de Bouira), la protestation a démarré depuis la nuit de mercredi à jeudi. Dans la matinée, des dizaines de jeunes ont bloqué la route nationale N 26 menant vers Béjaia pour empêcher l’arrivée des urnes dans leur villages.

Des escarmouches ont opposé les protestataires, des jeunes, dont des étudiants avec des services de la Gendarmerie nationale, qui tentaient d’assurer le bon déroulement des opérations de vote dans cette région, a-t-on constaté.

Les protestataires, qui jetaient des pierres sur une brigade de la gendarmerie nationale à Rafour, qui, on-t-il dit,  "rejettent les élections", tout en estimant que "le scrutin n’est pas la solution aux problèmes du pays".

Plusieurs citoyens du village ont avoué que "ces jeunes sont en train de manipuler nos enfants pour semer le désordre et l’anarchie, il s’agit des manifestants, qui se disent anarchistes. Des notables et sages du village les ont incité à éviter ce genre de violence, mais en vain", a témoigné Hamid, un des citoyen du village.

Hormis ces deux incidents, les opérations de vote se déroulent dans le calme dans les autres communes et régions, toutefois, avec un taux d’engouement faible durant les premières heures du scrutin.

 

De nouveaux centres de vote saccagés à Ath Bouali (Ath Mansour) et Draâ Lakhmis

 

De nouveaux centres de vote ont été saccagés jeudi dans les localités d’Ath Bouali, relevant de la commune d’Ath Mansour (Est de Bouira), et de Draâ Lakhmis, qui relève de la commune de Bouira, alors que les opérations de vote pour le compte des législatives se déroulent dans le calme dans les autres régions de la wilaya, a constaté l'APS.

Des jeunes du village d’Ath Bouali ont saccagé un centre de vote et empêché les citoyens d’accomplir leur devoir électoral. Certains citoyens ont exprimé leur consternation et mécontentement après cet acte de saccage qui, ont-ils dénoncé, "porte atteinte à la liberté d’expression et la stabilité du pays". Dans la localité de Draâ Lakhmis, un autre centre de votre a été saccagé par des groupes de jeunes protestataires.

Dans la matinée, des dizaines de jeunes avaient saccagé deux centres de vote dans la commune de Saharidj (Est de Bouira) et empêché les citoyens de voter, alors que des escarmouches ont opposé à Rafour (M’Chedallah) des jeunes manifestants aux services de la Gendarmerie nationale qui tentaient d’assurer le bon déroulement des élections. Les protestataires ont bloqué la route nationale N.26 menant vers Béjaïa, en mettant des barricades et des pierres pour empêcher l’arrivée des urnes dans leur village.

Hormis ces incidents, les opérations de vote se déroulent dans le calme avec, toutefois, un faible taux de participation qui a atteint 9,33% vers les coups de 13 heures, selon la Direction de la réglementation et de l’administration générale (DRAG).

"Le vote se déroule dans le calme. Il y a un faible engouement des électeurs pour le moment", a avoué à l’APS un des observateurs au niveau du centre de vote Larbi-T’bessi dans la ville de Bouira.

Législatives: 2 centres de vote saccagés à Saharidj et escarmouches à Rafour (Bouira)
  Publié le : jeudi, 04 mai 2017 13:42     Catégorie : Régions     Lu : 25 foi (s)   Partagez