Nécessaire actualisation du texte portant financement de projets dans les zones d'ombre

Publié le : mercredi, 17 février 2021 09:55   Lu : 6 fois

NAAMA - Le ministre de la Poste et Télécommunications Brahim Boumzar a insisté mardi à Nâama sur la nécessité d’actualiser et de réviser le texte exécutif portant sur les critères de financement de projets du secteur au titre du Fonds d'appui du service universel de la poste et des télécommunications afin de satisfaire les besoins des zones d’ombre.

Le ministre a indiqué à la presse, en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya, que la mise à jour et la révision des critères de financement de ce fonds relevant de son département permettra de garantir une couverture d’un grand nombre de zones d’ombre en services postaux et de télécommunications par le raccordement aux réseaux de téléphonie fixe et mobile.

Brahim Boumzar a fait savoir, par ailleurs, qu’un accord a été conclu avec l'entreprise Algérie Télécom en tant que société citoyenne pour exonérer les annexes communales des redevances et réviser la tarification qui revient chère aux communes à travers l’abonnement au réseau internet utilisé à des fins de service public, comme délivrer des documents administratifs.

Inspectant la qualité des prestations fournies par les opérateurs de téléphonie mobile dans la couverture des zones d’ombre, le ministre s’est enquis du service d’une station de base de l’opérateur public Mobilis au village de Hassi Defla, dans la commune de Sfissifa, qui sera suivie par la couverture en internet des zones de Langar et de Djebel Aissa de la commune de Tiout dans les prochaines semaines à la faveur d'un financement par le Fonds national d'appui du service universel.

Au sujet des opérations menées dans le cadre de la téléphonie fixe et mobile au niveau de ces zones reculées, Brahim Boumzar a insisté sur la coordination entre les opérateurs de téléphonie mobile pour l'élargissement de la couverture et l'exploitation commune des équipements dans tous les axes routiers de la wilaya.

Le ministre a également inspecté un bureau de poste dans le village d'Oulgag, dans la commune de Sfissifa, annonçant un nombre supplémentaire de distributeurs automatiques au profit de bureaux de poste de la wilaya, notamment celles situées dans les zones d'ombre.

La wilaya de Nâama assure la couverture de 19 zones d'ombre en services postaux et réservera, dès le début du mois de mars prochain, aux 37 zones d’ombre restantes un deuxième bureau postal devant assurer ses services.

En outre, les villages de Draa Essaa, dans la commune de Moghrar et de Ouzguet (Sfissifa) ont également bénéficié du raccordement par fibre optique. La phase expérimentale est en cours pour raccorder trois écoles et 29 établissements de santé à travers la wilaya par Internet via le satellite algérien "Alcomsat", selon les explications fournies au ministre.

A hai "17 octobre 1960", dans la commune d'Ain Sefra, Brahim Boumzar a donné le coup d’envoi d’une opération de raccordement des maisons par fibre optique, qui est une nouvelle technologie permettant d'augmenter le débit Internet dans le cadre de la stratégie d'Algérie Télécom pour développer les technologies de connexion au réseau internet haut débit, où la wilaya a bénéficié de 17 projets de raccordement de 3 720 clients.

Dans la commune de Nâama, le ministre a inauguré un réseau de fibre optique réalisé sur une distance de 200 km au sud de la wilaya ayant permis le raccordement de cinq communes traversant environ 20 zones d’ombre pour un coût de 194 millions DA.

Par ailleurs le ministre a suivi deux exposés au Centre d'amplification hertzien à Nâama, le premier sur le processus d'augmentation du champ hertzien en installant la dernière technologie de dispositifs de messagerie, projet qui permettra une augmentation du débit d'Internet de 10 gigaoctets à 100 gigaoctets.

Le deuxième exposé a abordé l'augmentation du débit et la portée de transit pour les services de communication et Internet à travers 48 accès répartis dans différentes régions de la wilaya ce qui permettra d’assurer la pérennité du service, le désenclavement des zones éloignées et le raccordement au téléphone et à Internet des zones les plus reculées en assurant un débit élevé et stable pour satisfaire toutes les demandes.

Brahim Boumzar s’est enquis également des opérations d’aménagement d'agences commerciales d’Algérie Télécom dans les communes de Nâama et Mecheria dotées d'une enveloppe financière de 14 millions DA et a visité deux agences commerciales des opérateurs de téléphonie mobile Mobilis et Djezzy à Mécheria.

Nécessaire actualisation du texte portant financement de projets dans les zones d'ombre
  Publié le : mercredi, 17 février 2021 09:55     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 6 foi (s)   Partagez