Annaba: recours aux réseaux sociaux pour l'achat des gâteaux et des vêtements de l’Aïd

Publié le : mardi, 11 mai 2021 14:21   Lu : 2 fois
Annaba: recours aux réseaux sociaux pour l'achat des gâteaux et des vêtements de l’Aïd

ANNABA- Les réseaux sociaux sont devenus ces dernières années à Annaba de véritables destinations "commerçantes" pour l'achat de gâteaux et d’effets vestimentaires en prévision de la fête de Aïd El Fitr qui couronne le mois du jeûne, observe-t-on chez les familles à Annaba, notamment les jeunes couples.

Des offres infinies de variétés de gâteaux traditionnels annabis, algériens et même maghrébins, inondent les réseaux sociaux suscitant l’intérêt des mères de familles qui ont commencé à faire leurs commandes depuis la mi-ramadhan, note Jihane, propriétaire de la page "Amira sweet cake".

C'est le compte à rebours. Plusieurs pages des réseaux sociaux submergées de commandes, dont "Halawiayat Caro", "Halwa Midou", "Halawiyat Warchat chef" et "Halwa Tounsi", ont annoncé, en ces ultimes dix derniers jours de ramadhan, ne plus pouvoir enregistrer de commandes après l’engouement suscité pour leurs offres très appréciés des annabis.

Le service de confection de "Makroud", "Baqlawa" et autres Ghribia, "Garn Leghzel" et "Griouech" qui ornent la table du petit déjeuner de la matinée de la fête de l’Aïd El fitr assure aux femmes, "pas très douées dans la confection des gâteaux", des produits de qualité et leur évite le risque d’"échec" surtout que les prix de beaucoup d’intrants dont le beurre (800 DA le kg), les amandes (1.300 DA) et les noix (2.000 DA) n’encouragent pas les novices à l’aventure, souligne Mme Hamida, animatrice de la page "Halawiyat Midou".

Si de jeunes dames de la génération internet ont pris l’habitude de passer commande par les réseaux sociaux, les mères de famille annabis plus anciennes assurent ne pas pouvoir se passer de la tradition de confectionner à domicile leurs gâteaux, notamment El Makroud auquel elles accolent le titre honorifique de "Sultan de la méida" dont les odeurs appétissantes de sa cuisson s’exhalent des maisons des vieux quartiers de la ville d’Annaba, dont "la Colonne", "la place d’armes" et "Juanola".


Lire ausssi : E-commerce: Lancement prochain d'un portail dédié aux web marchands


La large vente sur les réseaux sociaux des pâtisseries traditionnellesmontre l’importance accordée au patrimoine culinaire algérien dont la valorisation offre de grandes opportunités pour l’investissement.

Conscientes de ce potentiel, nombre de jeunes filles habituées de la navigation sur le web se sont attachées les services de dames plus expérimentées dans la confection des pâtisseries traditionnelles et se sont chargées elles de la vente sur les réseaux sociaux participant ainsi à assurer des revenus supplémentaires pour plusieurs ménages.

               

Offres variées et prix compétitifs

 

Le recours aux réseaux sociaux ne s’est pas limité à la commande des pâtisseries de l’Aïd, mais a aussi inclus les achats de vêtements de la fête de l’Aïd. Les pages Facebook et Instagram proposent le service de livraison à domicile, notamment des effets vestimentaires pour enfants.


Lire aussi : Les commerçants appelés à généraliser le E-paiement dans leurs transactions


Les articles ainsi proposés sont écoulés à des prix très compétitifs et avec des qualités souvent supérieures à celles des articles de certains magasins, a assuré à l’APS Mme Darine, fonctionnaire d’Algérie Télécom et mère de trois enfants, qui a regretté l’absence de grandes surfaces et grands Mall à Annaba, appelée pourtant la Coquette de l’Est.

Les risques et dispositions liées à la prévention de l’épidémie du nouveau coronavirus ont conduit plusieurs mères de familles à opter pour l’achat de vêtement via internet et les réseaux sociaux surtout que les prix sont compétitifs et le service de livraison est assuré, a ajouté cette dame.

Annaba: recours aux réseaux sociaux pour l'achat des gâteaux et des vêtements de l’Aïd
  Publié le : mardi, 11 mai 2021 14:21     Catégorie : Société     Lu : 2 foi (s)   Partagez